Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Témoignage] Semaine de 4 jours : un premier bilan positif pour l'entreprise Structa

"Travailler mieux, pour travailler moins".

Depuis mars 2023, une toute nouvelle organisation du travail a été mise en place chez Structa, un fabricant de meubles basé dans la Drôme. Agenceur d’espaces de bureaux et concepteur de mobilier pour les entreprises, notamment les cabines acoustiques Blabla-Cube, la structure qui compte 60 salariés est passée à la semaine de 4 jours. Premier acteur industriel à avoir franchi le pas en France, les collaborateurs de Structa dressent un premier bilan positif.

Alors que la question du sens du travail est sur toutes les lèvres, que l’équilibre entre temps professionnel et vie privée est sans cesse remis en cause, Structa a entamé courant 2022 une réflexion profonde aux côtés de ses salariés sur la réorganisation du temps de travail.

Une réflexion autour de plusieurs questions, comme le résume Christian Salomon, Président directeur général de Structa :
- Comment garder nos talents, pour lesquels nous investissons dans la formation, des collaborateurs que nous avons besoin de garder dans la durée ?
- Comment recruter, comment se différencier sur un marché du travail aujourd'hui saturé ?
- Comment répondre aux aspirations du moment qui portent sur un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ? Et enfin,
- Comment réorganiser l'entreprise en embarquant les collaborateurs dans une aventure fédératrice ?

La semaine de 4 jours est apparue comme une évidence. La clé : Travailler mieux pour travailler moins.

Christophe Dullin, Directeur général de Structa, rappelle : « Le bien-être des collaborateurs est dans notre ADN, c’est la raison d’être de notre métier d’agenceur d’espaces de travail et de concepteur de mobilier qui favorise le confort, l’efficacité, la productivité. Avec les mutations profondes que connait l’organisation du travail, entre télétravail et flex office par exemple, nous accompagnons nos clients dans les transformations de leur organisation et de leurs espaces de travail, avec la question du bien-être au centre de nos préoccupations. C’est donc tout naturellement que nous avons appliqué cette réflexion à nous-même, en étudiant la pertinence et la faisabilité d’une organisation autour de la semaine de 4 jours. »

La semaine de 4 jours a le vent en poupe

Pour cette réorganisation, l’entreprise s’est inscrite dans le programme d'accompagnement de l’association 4 Day Week, un organisme britannique qui a mis en place un programme pilote concernant 61 entreprises et 3 000 employés outre-Manche, et qui en analyse les résultats avec l’aide de chercheurs des universités d’Oxford et de Boston. Leur travail a mis en évidence les effets bénéfiques de la semaine de 4 jours sur l’efficacité et la santé des collaborateurs.

Sur les 61 entreprises de l’expérimentation, 56 ont décidé de continuer sur cette voie.
- Le nombre de Burn-out est en baisse de 71%
- 78% des employés se disent désormais moins stressés et plus heureux au travail.
- 63% des entreprises qui ont adopté la semaine de 4 jours considèrent qu’il est désormais plus facile de recruter des talents et les garder.

Les collaborateurs de Structa, premier acteur industriel à adopter la semaine de 4 jours en France, tirent également un bilan positif de ces premiers mois d’expérience. Parmi les effets spontanément cités, une efficacité et une productivité augmentées au quotidien, une réduction du stress et de la fatigue, et enfin plus de temps à consacrer à leur famille et pour s’investir dans le tissu associatif local.

L’attractivité de l’entreprise est également renforcée. Manon, qui a récemment rejoint l'entreprise, précise : « Cet argument de la semaine de 4 jours a fini de me convaincre d'intégrer Structa. C'est quelque chose de très important pour moi, pour l'équilibre de ma vie professionnelle. »

Une mutation qui ne s’improvise pas

Cette nouvelle organisation est le fruit de longues réflexions internes, de consultations de l’ensemble des collaborateurs, de phases de tests et d’ajustements.

Pour le Directeur général Christophe Dullin, « il s’agit de travailler mieux pour travailler moins. Le premier objectif à atteindre est donc de travailler mieux, de rationaliser les tâches, de gagner en productivité et en efficacité. Il ne s’agit pas simplement de réduire le temps de travail, mas de veiller à ce que cette organisation n’ait aucun impact sur nos clients, nos partenaires, notre capacité à produire. On se donne les moyens d'avoir un jour de moins de travail parce qu'on s'est réorganisé et qu'on a trouvé des sources d'efficacité ».

Benjamin, qui travaille à l'atelier, précise : « Au début cela faisait un peu peur, on se demandait comment on allait pouvoir faire en 4 jours ce que l'on fait en 5, on craignait que les journées soient très longues. Et puis finalement, en travaillant sur la répartition des tâches et l'organisation des journées, on a revu en profondeur nos façons de travailler et cela fonctionne très bien. »

Lire la suite...


Articles en relation