Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Leadership féminin ou leadership tout court ?

Faut-il continuer de genrer le leadership ?

Elles sont aujourd'hui trente-deux femmes à diriger un pays ou un gouvernement sur les 195 États reconnus par l’ONU. Cela paraît peu mais c’est une réelle évolution dans le monde du leadership. Pour nous éclaircir sur la question du leadership en tous genres et faut-il continuer de genrer le leadership ?

Javelo, solution de management de la performance et de gestion des talents membre du groupe Tellent a interrogé pour son 6ème podcast Eglantine Tancray, spécialiste du coaching d’équipe, et maintenant CEO du cabinet de recrutement inclusif "Taylor River".

Tout est question de stratégie d’entreprise
Les entreprises cherchent à repenser les attributs du leadership et tendent à atteindre 30% de femmes au sein des comités de direction. La mixité des genres dans les postes à haute responsabilité répond en effet à un enjeu de performance : les entreprises inclusives ont de meilleurs résultats !

Un leadership en évolution
Les qualités culturellement attribuées au genre masculin (raison, planification, autorité) sont perçues comme étant plus nobles que celles qui sont attribuées au genre féminin (raison, planification, autorité…).

C’est un héritage culturel qui contribue au fait qu’aux postes de direction, les femmes sont encore peu nombreuses. Or, elles savent tout autant que les hommes piloter des projets, manager des équipes et diriger des services n’est pas un problème de formation, car les femmes ont un meilleur niveau d’étude que les hommes - mais un problème idéologique et culturel

Aujourd’hui, l’idéal serait de combiner ces attributs dits “féminins” et “masculins” pour former un leadership dégenré. Les entreprises doivent se former et promouvoir l’inclusion dans leur style de management. Pour cela il faut travailler l’acculturation,et promouvoir la mixité en faisant comprendre aux décisionnaires que la performance de l’entreprise en profitera !

Deux conseils pour déconstruire les stéréotypes en entreprise :

  • Changer la manière de recruter : la mise en place de quotas est possible, mais cette méthode n’est pas parfaite car elle peut remettre en question la légitimité des femmes dans leurs fonctions. Ainsi, les entreprises doivent définir les critères clés de l’inclusion et former leurs équipes au recrutement inclusif.

  • La formation et le coaching : Ce conseil peut permettre aux employeurs de comprendre les préjugés sociétaux et institutionnels. Former les leaders en interne (via des coachings individuels ou collectifs par exemple) aide à prendre conscience des attributs masculins et féminins et à améliorer la performance professionnelle.

Ecouter ICI le podcast de Javelo.

Lire la suite...


Articles en relation