Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Le coût d’un poste de travail en entreprise en baisse de 10% depuis 2017  

L’Association des Directeurs de l’Environnement de Travail (ARSEG) publie les résultats des « Buzzy Ratios 2022 » - exercice 2021-, de son étude de benchmark analysant le coût des environnements de Travail auprès de 110 entreprises (soit 100 000 postes de travail, 2 millions de m² et 120 000 collaborateurs).

Ainsi le coût des environnements de travail s’établit à 681,4€ par m², et à 12 481€ par poste de travail (baisse de 8% pour les m² et de 10% pour les postes de travail depuis 2017). Derrière cette tendance baissière, l’impact de la pandémie ayant entrainé notamment des changements profonds en matière de mode de travail qui ont impacté durablement les coûts des entreprises.

Nouveauté de l’édition 2022 : pour la 1ère année, les « Buzzy Ratios » identifient le coût des environnements de travail par collaborateur soit 11 605€. « L’ARSEG analyse chaque année depuis plus de 20 ans les indicateurs immobiliers, la masse salariale, l’exploitation technique et fonctionnelle, les moyens et équipements, les services aux collaborateurs, la performance environnementale des entreprises pour définir les « Buzzy Ratios » qui permettent de piloter le coût des environnements de travail en entreprise. Outil unique en France et en Europe, les « Buzzy Ratios » donnent aux entreprises des clés de gestion et de performance efficaces en évaluant le coût des postes de travail. » déclare Latifa Hakkou, présidente de l’ARSEG.

 

Les loyers et assurances : 1er poste de coût en entreprise depuis 2017

L’évolution des loyers et assurances a fortement impacté le cout des environnements de travail, conséquence d’une augmentation presque constante du prix de l’immobilier tertiaire (8% par m² et 5% par poste). Les confinements n‘ont que légèrement freiné la hausse de ces coûts. En parallèle, les taxes immobilières ont également augmenté (+8% par poste et +9% par m²).

Une baisse des coûts des moyens et équipements accélérée par la pandémie 

Les moyens et équipements ont baissé sensiblement pendant la période étudiée (-36% par poste et -35% par m²). Avant les confinements (2017-2019), la hausse de ces frais était stable et légèrement au-dessus de l'inflation cumulée de 4% (+6% par poste et par m²). Cependant, dans un domaine où les voyages d’affaires constituent la première source de coûts, les périodes de confinement ont générés une chute globale de ces dépenses. Un an plus tard, le volume des déplacements est loin de revenir à son niveau pré-crise sanitaire car, avec l’arrivée massive des outils de visioconférences, la valeur ajoutée des voyages est devenue un sujet central dans des organisations soucieuses de réduire leurs coûts et l’empreinte carbone de leurs activités. Dans une moindre mesure, la digitalisation et le télétravail ont également contribué à baisser le coût des moyens et équipements via la réduction des fournitures et impressions.

Le cout des services aux collaborateurs comme la restauration d’entreprise chute

Ils ont reculé de 19% par poste et 18% par m² depuis 2017. Même avant la pandémie, la restauration d’entreprise affichait une tendance à la baisse (concurrence des nouvelles offres de restaurations commerciales, nouvelles attentes des convives, baisse du taux d’occupation, etc.). Avec la crise sanitaire et ses conséquences, le modèle économique de la restauration collective a été de plus en plus remis en question. Enfin d’autres activités périphériques affichent également des baisses, notamment les courriers et expéditions (digitalisation) et l’accueil (baisse du taux d’occupation).

Lire la suite...


Articles en relation