Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Budget 2023 : près de 3 entreprises sur 4 ne feront aucun compromis sur la diversité et l’inclusion

Workday, acteur des solutions Cloud pour la gestion financière et les ressources humaines, publie les résultats de la deuxième édition de son étude sur les enjeux de diversité et d’inclusion (D&I) dans les entreprises.
- Où en sont les entreprises françaises sur le sujet ?
- Quelles initiatives peuvent-elles mettre en place ?
- Quelles sont leurs motivations et les freins à l’adoption d’une stratégie de diversité et d’inclusion ?

Pour répondre à ces questions, Workday a interrogé, en collaboration avec Sapio Research, plus de 300 directeurs et responsables des ressources humaines français.

Une nouvelle étape de maturité pour l’inclusion et la diversité dans les entreprises françaises

L'étude a confirmé qu'en dépit du contexte économique actuel, 72% des entreprises françaises ont pris conscience de l’importance de la diversité et de l’inclusion. En effet, celles-ci prévoient d'augmenter (25%) ou de maintenir (47%) leurs investissements dans des politiques de diversité et l’inclusion lors du prochain exercice financier.

Si la conformité aux différentes politiques gouvernementales et obligations légales est un facteur déclencheur d’initiatives de D&I selon 76% des entreprises - elles sont à cet effet 43% à avoir publié un reporting ESG cette année et 34% prévoient d’en publier un prochainement - l’étude nuance néanmoins ces chiffres. En 2022, les démarches de diversité et d’inclusion sont surtout désormais dictées par une stratégie prioritaire pour elles : attirer et développer les talents.

En effet, parmi les bénéfices internes d’une politique de diversité et d’inclusion, les entreprises françaises identifiaient en 2021 le bien-être des collaborateurs (46%) et l’amélioration de l’engagement des collaborateurs (45%). En 2022, les répondants mentionnent en premier lieu l’attraction et le développement des talents (41%).

« Contrairement aux années précédentes, l’un des principaux moteurs des politiques de diversité et d’inclusion est le besoin d’attirer les talents. Cette tendance reflète les difficultés de recrutement rencontrées dans de nombreux secteurs économiques. En effet, qu’il s’agisse de développement durable ou de diversité, les collaborateurs cherchent aujourd’hui des entreprises qui partagent leurs valeurs et dont les actions sont alignées avec leurs engagements », constate Hubert Cotté, VP et Directeur Général de Workday France.

Pour promouvoir la diversité et l’inclusion dans l’organisation, 46% des entreprises françaises ont également, au sein de leur département RH, une équipe ou une personne dédiée sur le sujet et 12% ont mis en place un groupe ou un conseil issu de l'ensemble de l'organisation. Dans 10% des entreprises, cette responsabilité incombe directement au senior management.

Des initiatives sont prises, mais les entreprises manquent de moyens pour passer à l’étape supérieure

Le constat est sans appel, de nombreuses initiatives sont mises en place. Par exemple, 36% des entreprises ont mis en place des campagnes de sensibilisation à la diversité, 35% encouragent la candidature de profils variés et 30% soutiennent le développement et la promotion de la diversité. De plus, les entreprises françaises sont 27% à avoir créé des groupes de soutien/parole et 26% ont organisé des formations aux enjeux de diversité et d’inclusion.

Pour autant, si les initiatives sont au rendez-vous, les stratégies de diversité et d’inclusion ne sont pas encore une réalité pour certaines entreprises françaises : 39% des sondés déclarent que leur organisation n’a pas adopté d’approche stratégique. Un résultat qui ne remet cependant pas en question l’avancée des entreprises en la matière puisque seulement 12% d’entre elles déclarent vouloir adopter une approche stratégique, mais ne pas savoir comment s’y prendre.

Sabine Hagège, Director, HCM Product Strategy, EMEA chez Workday, ajoute : « Pour pouvoir développer une approche stratégique, les entreprises ont besoin de s’appuyer sur des analyses fiables permettant d’évaluer les résultats des initiatives mises en place. Or, il est parfois difficile de recueillir des données liées à la diversité. Ainsi, seuls 22% des répondants déclarent qu’ils mesurent l’impact commercial de leur stratégie D&I. Et 59% reconnaissent que de nouveaux systèmes et logiciels sont nécessaires pour les accompagner dans leur démarche. »

Les technologies au service de la diversité et de l’inclusion

Les entreprises françaises sont 92% à utiliser des outils technologiques pour soutenir leurs actions en faveur de la diversité et de l’inclusion. C’est notamment le cas pour les processus de recrutement (29%), pour la formation (25%) ou encore pour recueillir des données anonymes concernant la diversité des équipes (29%).

Cependant, les entreprises françaises sont 30% à ne pas faire suffisamment confiance en leurs données relatives à la diversité et l’inclusion. Elles sont même 11% à ne pas du tout avoir confiance ! Parmi elles, 37% n’ont pas confiance dans les données en raison des différentes réglementations autour de l’exploitation des données personnelles, et 35% estiment ne pas disposer des technologies adéquates pour gérer les données existantes.

Lire la suite...


Articles en relation