Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] "Les Français et les petites dépenses"

Stancer, la fintech du Groupe iliad dont la mission est de rendre le paiement physique et en ligne, plus simple et plus accessible, a mené une enquête avec Opinionway sur le thème « Les Français et les petites dépenses ».

Cette étude vise à comprendre les pratiques des Français en matière de consommation et pratiques de paiement, ainsi qu’à mesurer leur perception à l’égard des petites dépenses du quotidien dans leurs commerces de proximité ou en ligne.

  • Le contexte économique actuel amène les Français à être particulièrement vigilants dans leurs dépenses du quotidien…La situation inflationniste actuelle inquiète les Français ce qui conduit 90% d’entre eux à être vigilants dans leurs dépenses du quotidien, dont près de la moitié très vigilants (44%). Pour les Français étant à « l’euro près » (85%), il n’y a pas de distinguo entre dépenses nécessaires de la vie quotidienne et dépenses de « loisir ». En effet, pour les Français, chaque euro compte, et ce tout particulièrement dans les boutiques de mode (70%), mais aussi bien pour des sorties au restaurant (60%) ou au café (56%) que pour des achats alimentaires chez le boucher (58%), au marché (58%) ou chez le marchand de fruits et légumes (55%).

  • Pour une majorité de Français, l’expérience de paiement dans un commerce physique comporte de nombreux irritants. En effet, en matière de paiement, les mauvaises expériences chez les commerçants sont fréquentes. Presque un Français sur deux (46%) s'est retrouvé à ne pas pouvoir payer dans un commerce car ils n’avaient pas de monnaie sur eux. Et même lorsqu’ils ont un moyen de paiement sur eux, 73% d'entre eux se retrouvent confrontés à un commerçant qui n’a pas de terminal de paiement. Pire encore, lorsque le commerçant dispose d’un terminal de paiement, il est déjà arrivé à un Français sur deux de ne pas pouvoir payer à cause d’un plancher pour les cartes bancaires (50%). Il en résulte que 63% des interviewés ont déjà ressenti de la frustration envers un commerçant qui ne leur permettait pas de payer comme ils le souhaitaient. La majorité va même jusqu’à décider de ne plus revenir chez ledit commerçant car il ne proposait pas de payer en carte bancaire (52%).

  • Ces irritants sont directement liés aux frais de commissions, talon d’Achille des commerces physiques qui se voient concurrencer par les achats en ligne. Pour effectuer leurs achats du quotidien, de plus en plus de Français se sont tournés vers Internet. Le paiement en ligne permet en effet aux Français de bénéficier de services qui font défaut au paiement physique : comparateurs de prix (75% déclarent comparer les prix en ligne avant d’effectuer leurs achats), temps de réflexion (67% estiment que leurs achats en ligne sont plus réfléchis qu’en magasin), volonté de profiter de promotions qui ne seraient pas appliquées en magasin (58%), etc. De toute évidence et dans un contexte de hausse des prix, les achats en ligne présentent de nombreux avantages pour les Français qui s'attellent à leurs achats pour les fêtes de fin d'année.

  • Les Français sont néanmoins attachés à leurs commerçants et l’attrait pour Internet ne saurait les détourner durablement des commerces physiques. En effet, trois personnes interrogées sur quatre (76%) comprennent les réactions des commerçants face aux frais de commission qui leur sont imposés par les terminaux de paiement et qui en arrivent à devoir refuser la carte bancaire en dessous d’un certain montant. Ainsi, une écrasante majorité de Français (90%) estime que la commission ne devrait pas s’appliquer pour des montants trop faibles et 89% des répondants jugent que la commission devrait être plus faible pour les petits commerçants.

Lire la suite...


Articles en relation