Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] 85% des dirigeants d’entreprise restent confiants pour leur avenir à 6 mois

Baromètre QBE – OpinionWay

A l’occasion de son 6ème baromètre de la gestion des risques des PME et ETI françaises, QBE a interrogé les entreprises sur leurs préoccupations actuelles. L’étude révèle que, malgré la crise énergétique et une inflation à presque 6%, 85% des dirigeants ont confiance dans leurs capacités à absorber les chocs pour les 6 prochains mois. Dans ce contexte et suite aux annonces gouvernementales qui vont nécessairement les impacter, comment les dirigeants des PME et ETI Françaises appréhendent-ils la situation ?

Top 5 des risques les plus appréhendés par les entreprises pour les prochains mois :

- La hausse des prix des énergies : 71%
- La hausse des prix des matières premières : 59%
- La pénurie des matières premières : 55%
- Les difficultés d'approvisionnement en énergie : 44%
- La gestion des ressources humaines : 40%             

L’énergie au cœur des préoccupations des entreprises

Alors que la hausse des prix des énergies (71%) et la difficulté d’approvisionnement en énergie (44%) sont classés parmi les risques les plus appréhendés par les dirigeants cette année, les entreprises ont été particulièrement attentives aux discussions sur la sobriété énergétique sur le devant de la scène depuis la fin de l’été.  En effet, 77% des répondants déclarent avoir entendu parler du plan de sobriété a annoncé par le Gouvernement, et pour les entreprises de 250 salariés et plus, le chiffre monte même à 87%. D’ailleurs, qu’il s’agisse de petits gestes ou de gros investissements, ce plan aura un impact sur les activités d’1 dirigeant sur 4 (26%).

Cette actualité brulante semble avoir relayé au second plan les autres risques rencontrés par les PME et ETI, comme par exemple la hausse des taux d’intérêt (38%) ou encore les variations du cours de l’euro (28%). Dans un contexte de « grande démission » et de « démission silencieuse » la gestion des ressources humaines se place dans le top 5 des préoccupations avec 40% des répondants qui la considèrent parmi les risques à surveiller le plus pour les prochains

Des dirigeants prêts à faire face et à rebondir

Face à cette crise de l’énergie combinée à l’inflation, 84% des dirigeants d’entreprises sont beaucoup plus attentifs à leurs charges et à leurs dépenses. De fait, 75% assurent même que l’inflation aura des conséquences sur la rentabilité de leur entreprise, et 57% ont plus de difficultés à maintenir leurs marges. Pour autant cet impact reste contenu puisque seuls 13% des répondants déclarent rencontrer des difficultés à payer leurs factures. En outre, les entreprises ne souffrent pas de délais de paiements tardifs de la part de leurs clients (72%).

Malgré tout, les entreprises se montrent optimistes quant à leurs capacités à faire face et à rebondir. Ainsi, 62% des entreprises se disent résistantes face aux risques actuels dans le contexte actuel et 85% se déclarent confiantes quant à leurs perspectives sur les 6 prochains mois.

Lire la suite...


Articles en relation