Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Le commerce international reste étonnamment fort en dépit des chocs récents  

DHL et NYU Stern School of Business publient la nouvelle édition du DHL Trade Growth Atlas qui répertorie les tendances et perspectives les plus importantes dans le domaine du commerce mondial de biens. Le rapport couvre 173 pays et fournit des informations commerciales précieuses pour les décideurs politiques et les leaders industriels. Le rapport fait état de la résilience du commerce mondial en dépit des chocs récents et du pessimisme qui règne sur le marché.

« Notre objectif est que le DHL Trade Growth Atlas devienne la première ressource pour comprendre et gérer les changements dans le paysage du commerce mondial. Le commerce est un moteur clé de la prospérité depuis des siècles. Dans l'environnement commercial actuel, DHL peut aider ses clients à repenser certaines chaînes logistiques sur la base d'un examen équilibré du rapport frais/risques, de manière à ce qu'elles soient à la fois efficaces et sûres. En tant que premier fournisseur de services logistiques au monde, nous proposons des solutions pour toutes les exigences en matière de logistique et avons démontré que nos services sont stables et fiables même dans des environnements de marché volatiles », explique John Pearson, PDG de DHL Express.

Le commerce international est particulièrement important dans le contexte actuel en raison de sa capacité à accélérer la croissance économique, à réduire l’inflation et à permettre aux pays d’accéder à de multiples ressources clés.


Points clés à retenir
 : croissance, changements et opportunités

Le DHL Trade Growth Atlas mesure également les changements de la part des différents pays et régions dans le commerce mondial. Quelques points clés à retenir :

  • La pandémie de covid-19 n'a pas constitué l'obstacle majeur au commerce mondial que beaucoup craignaient : le commerce international de biens a enregistré une hausse de 10% par rapport aux niveaux précédant la pandémie, malgré les goulets d'étranglement importants au niveau de l'offre qui restreignaient la croissance.

  • Les perspectives de croissance commerciale future restent étonnamment positives : du fait de la guerre en Ukraine, les prévisions de croissance commerciale ont été revues à la baisse, mais le commerce devrait toujours croître de manière légèrement plus rapide en 2022 et 2023 qu’au cours de la décennie précédente.

  • Les ventes dans le domaine du commerce électronique ont explosé pendant la pandémie et les prévisions indiquent que le commerce électronique international devrait continuer à croître fortement.

  • De nouveaux pôles de croissance commerciale ont été identifiés en Asie du Sud-Est et du Sud. La croissance commerciale devrait également s’accélérer de manière spectaculaire en Afrique subsaharienne.

  • La croissance commerciale s’étend à de plus en plus de pays à travers le monde : la Chine a représenté un quart de la croissance commerciale au cours des dernières années et on s'attend à ce qu'elle continue d'afficher la croissance la plus importante, même si sa part devrait baisser de moitié pour atteindre 13%.

  • Le Viêt Nam, l'Inde et les Philippines se démarquent en ce qui concerne la vitesse et l'ampleur des prévisions de croissance commerciale jusqu'en 2026. Ces trois pays ont le potentiel de bénéficier des efforts déployés par de nombreuses sociétés visant à diversifier la production et les stratégies d'approvisionnement centrées sur la Chine.

  • Bien que les économies émergentes aient augmenté leurs parts dans le commerce mondial de 24 à 40% entre 2000 et 2012, la moitié de cette augmentation étant portée par la Chine seule, ces parts ont peu évolué ces dix dernières années.

  • Toutefois, les économies émergentes continuent d’avancer dans la course à la connectivité, à l’innovation et aux entreprises leaders. Elles deviennent des exportateurs plus importants de produits manufacturés sophistiqués et sont de plus en plus compétitives non seulement en matière de faibles coûts, mais également d'innovation et de qualité.

Comprendre le fonctionnement du commerce mondial et ses opportunités

Le DHL Trade Growth Atlas examine les tendances de croissance du commerce mondial, les changements géographiques, l'assortiment de produits échangés ainsi que les changements plus larges au niveau de l'environnement commercial. Il analyse le commerce de biens à travers le monde, par région, pour les économies avancées par rapport aux économies émergentes, et à travers 173 pays. Le rapport contient des récapitulatifs concis d'une page pour chacun des pays. Les pays couverts représentent plus de 99% du commerce, du PIB et de la population dans le monde.

« Nous avons cherché à extraire les données les plus importantes au sujet de l'état et de la trajectoire du commerce mondial afin de leur donner vie sous forme de cartes, de diagrammes et d'autres supports visuels. Les résultats montrent qu'il existe toujours d'importantes opportunités pour accroître le commerce dans les économies avancées et émergentes et dans les différentes régions à travers le monde. Le paysage commercial est en pleine évolution et présente de nouveaux défis, mais ce rapport réfute catégoriquement les prédictions de recul majeur du commerce mondial », déclare Steven Altman, maître de recherche universitaire et Directeur de l’initiative DHL sur la Mondialisation au Centre pour l’avenir de la gestion de la NYU Stern.

Le DHL Trade Growth Atlas complète la série établie d'indices DHL de connectivité mondiale. Alors que le DHL Trade Growth Atlas offre un rapport détaillé sur le commerce mondial de biens, l'Indice DHL de connectivité mondiale, publié régulièrement depuis 2011, analyse le phénomène plus large de mondialisation basé sur les biens et les services ainsi que les flux mondiaux de capital, de personnes et d'informations. Ces deux rapports aident à identifier les opportunités commerciales prometteuses et à soutenir les débats factuels sur le commerce et la mondialisation.

Lire la suite...


Articles en relation