Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] A quoi ressemblent les congés d’été pour les travailleurs indépendants ?

Prendre des vacances est souvent un sujet complexe pour les travailleurs indépendants. Chaque été, ils doivent s’organiser afin de ne pas passer à côté d’opportunités, de ne pas perdre de contrats ou bien ne pas perdre d’argent mais la nécessité de se détendre et de prendre du recul sur son activité est bien réelle. Dans un contexte estival avec un nombre de travailleurs indépendants grandissant en France - une progression de 17,2% entre 2020 et 2021 - ils sont de plus en plus nombreux à s’offrir quelques jours de détente.

Au travers d’une étude réalisée par YouGov, ITG, le leader du portage salarial en France, a interrogé les travailleurs indépendants sur leur rapport aux congés d’été.
- Partent-ils en congés ?
- Quels sont les freins ?
- Les travailleurs indépendants travaillent-ils pendant leurs vacances ?
- A quelle fréquence ?


Décryptage et résultats de l’étude

60% des indépendants sondés prévoient de partir cet été

Depuis la crise sanitaire et le développement de nouvelles formes de travail, de plus en plus de Français pensent en priorité à leur épanouissement aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Près de 64% des travailleurs indépendants sont partis en vacances l’été dernier et 60% comptent partir cet été. Parmi eux, 19% envisagent de partir entre 1 et 7 jours, 23% privilégient une durée plus longue entre 8 et 14 jours et seuls 18% préfèrent s’accorder une coupure de plus de 14 jours.

La France reste la destination la plus prisée des travailleurs indépendants  (56%) plutôt que l’étranger (26%). Pour 57% des indépendants, le mois d’août est le mois à privilégier pour se ressourcer.

En tant qu’indépendant, il n’y a pas d’accès aux congés payés. Il est donc essentiel de prévoir son budget vacances à l’avance et c’est pour cela que les travailleurs indépendants financent principalement leurs congés d’été avec leurs économies (86%).

Travailler pendant ses congés, une réalité pour 7 indépendants sur 10

Les travailleurs indépendants sont donc de plus en plus nombreux à s’offrir des vacances durant la période estivale. Cependant, seulement 26% des indépendants sondés affirment ne jamais travailler sur cette période. Ce qui veut dire que travailler pendant ses congés est une réalité pour 7 indépendants sur 10. Parmi eux, 28% indiquent le faire une seule fois tandis que 36% révèlent le faire plusieurs fois.

Le manque de moyen financier : principal obstacle pour s’offrir des vacances

Malgré le grand nombre d’indépendants pouvant partir en vacances, il est à noter que 29% des répondants, soit près de 3 indépendants sur 10, affirment ne pas pouvoir partir cet été (contre 36% en 2021 selon YouGov). Parmi eux, 56% affirment que le principal obstacle est le manque de moyens financiers.

On observe également que la crainte de la situation sanitaire et/ou mondiale (pandémie, guerre, etc.) affecte cette prise de décision pour 30% d’entre eux et 29% sont retenus pour des raisons professionnelles et par manque de temps.

Malgré ces freins rencontrés par les indépendants, la majorité d’entre eux souhaite conserver son statut et préfère s’organiser pour bénéficier de quelques jours de repos. Toutefois, s’ils devaient choisir entre plus de vacances ou plus de rémunération, 74% des indépendants privilégient les revenus.

Laurent Grandguillaume, Directeur Général et porte-parole d’ITG, conclut : « Il est important pour les travailleurs indépendants de faire des coupures, de prendre un peu de recul dans l’année avec une réelle déconnexion. Trop peu ont le réflexe d’intégrer le coût de leurs congés dans les prix qu’ils pratiquent alors que c’est ce qu’il faut faire s’ils veulent avoir les moyens financiers sans culpabiliser sur l’activité. Les entreprises avec lesquelles ces travailleurs indépendants préfèrent les voir reposés et il est normal que cela intègre les coûts associés. »

Lire la suite...


Articles en relation