Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Mieux concilier vie professionnelle et personnelle est devenu essentiel

Les trois dernières années de pandémie ont considérablement bousculé les modes de travail. La frontière entre vie professionnelle et vie personnelle n’a jamais été aussi ténue et les salariés expriment désormais davantage le besoin de mieux concilier leur vie professionnelle et personnelle.

Les conseils de Delphine Cochet, CEO de Ma Bonne Fée.

Pour 9 salariés sur 10, l’équilibre des temps de vie est important ! Chez les femmes, le sentiment d’avoir du mal à mener de front vie de famille et carrière monte à 85%. L’entreprise et ses managers ont donc un vrai rôle à jouer pour faciliter cette conciliation des temps de vie. Ma Bonne Fée accompagne les entreprises désireuses de mettre en place des actions concrètes pour aider les salariés à trouver ce fameux point d’équilibre. Delphine Cochet, sa fondatrice, nous délivre quelques conseils pour y parvenir.

Des collaborateurs toujours plus sollicités !          

« Le besoin de conciliation émerge à la fois des réalités personnelles (salariés parents (dont 25% de parents solo) ou aidants par exemple) et des réalités professionnelles (charge de travail toujours plus importante, objectifs à atteindre, mutation permanente des organisations voire des métiers…). Bref, on a l’impression d’être constamment sous pression. Difficile d’être efficace dans ce contexte ! », explique Delphine Cochet.

Alors, afin de savoir si la charge mentale dépasse la limite, il est essentiel de savoir identifier certains signes : sentiment de « courir dans tous les sens », nervosité, irritabilité, fatigue, perte d’appétit voire pertes de mémoire…

Autre point : il faut réussir à « respecter son écologie », c’est-à-dire respecter ses besoins en se fixant des limites protectrices.     

____________________________________________________________


Le saviez-vous ? La charge mentale s’applique à la sphère personnelle mais aussi professionnelle !

Si l’on identifie désormais mieux ce qu’est la charge mentale personnelle (charge cognitive d’un travail invisible et implicite que représente l’organisation du foyer), on a moins conscience du fait qu’elle existe également dans le milieu professionnel.

Le salarié, au-delà des efforts de concentration, de compréhension ou d’adaptation, peut aussi subir des pressions psychologiques (délais à tenir ou aux méthodes de sa hiérarchie…) !

________________________________________________________________

1/ Dresser un bilan objectif

Sans constat, difficile d’agir efficacement pour apporter du changement. Il est donc nécessaire d’établir un état des lieux.  Pour ce faire, Delphine Cochet recommande tout d’abord de se poser les questions suivantes :
- De quoi ai-je besoin aujourd’hui ?
- Quelle est l’urgence aujourd’hui ?
- Quels changements apporter dans mes vies professionnelles et personnelles ?

La « Roue Des Domaines De Vie », très souvent utilisée en coaching, peut aussi être un moyen d’identifier les domaines de vie à rééquilibrer. Le collaborateur répartit en 6 à 12 domaines ses temps de vie (travail, vie sociale, temps pour soi, vie de couple, temps dédié aux enfants…). Cette méthode sert à visualiser les domaines à réinvestir. Il est également possible d’ajouter une note de satisfaction à chaque domaine pour compléter l’analyse et réorienter ses choix de vie.

2/ Mieux gérer son temps : 4 outils à mettre en place dans sa vie pro comme dans sa vie perso

- TO DO LIST : On se liste ses tâches par ordre de priorité à la journée, à la semaine ou au mois. On surligne les tâches importantes si besoin et surtout on raye au fur et à mesure ce qui est terminé, le plus satisfaisant !      

- MATRICE D’EISENHOWER : Formée de 4 quadrants, elle permet de classer les tâches à faire en fonction de leur urgence (abscisse) et en fonction de leur importance (ordonnée).         

- GESTIONNAIRE DE TÂCHES : On utilise son smartphone ou son agenda en ligne pour notifier les rappels importants et les tâches susceptibles d’être oubliées.         

- METHODE MoSCoW : On classe les tâches en fonction de ce qui est indispensable, utile, confortable et impossible. 

3/ Se fixer des objectifs et demander de l’aide

Delphine Cochet conclut : « Pour se mettre en action et enclencher une démarche de changement, il est essentiel de se fixer des objectifs mais attention, objectifs ne signifie pas pression supplémentaire ! Généralement, je conseille de choisir 2 à 3 objectifs associés à un plan d’actions et à une forme de planning.
Dernier conseil pour la mise en œuvre de cette stratégie de changement, si la situation vous dépasse, je recommande constamment d’en discuter avec un membre de l’organisation dont le salarié est proche (manager de proximité, équipe RH ou représentant du personnel…). D’une part, l’entreprise pourra sans doute mettre en place des dispositifs adaptés à ses besoins. D’autre part, le cheminement du salarié pourra avoir un impact sur l’équipe, que ce soit sur le plan émotionnel ou organisationnel. Dans ces moments, le dialogue est capital. »

 

Lire la suite...


Articles en relation