Connexion
/ Inscription
Mon espace
Lectures
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Lecture] Deveryware publie le livre blanc « fraude: le fléau aux milles visages »

DEVERYWARE, l’expert européen des technologies d’investigation et des services numériques pour la sécurité globale, publie son nouveau livre blanc : « Fraude : le fléau aux mille visages – état des lieux et moyens d’action ». Leader des solutions destinées à accélérer les enquêtes, Deveryware se penche sur cette menace en forte croissance et sur les moyens de la combattre. 

États des lieux de la fraude en France

La fraude n’a jamais été en aussi bonne santé. Elle continue de progresser et coûte des millions d’euros à l’État, aux entreprises et aux particuliers. Elle a touché une entreprise française sur quatre en 2021 et on constate une progression de 300 % des entités frauduleuses sur les deux dernières années.

Le livre blanc dresse un état des lieux complet de la situation en France. On découvre qu’il n’y a pas une fraude mais des fraudes car elle prend des formes variées et se réinvente en permanence, profitant des failles et opportunités diverses : escroqueries financières, blanchiment, fraude « au président », cyber fraude, etc. La transformation digitale des organisations est d’ailleurs un accélérateur pour cette fraude qui est externe mais frappe aussi en interne les organisations.

Autre constat : les conséquences pour les entreprises sont multiples et vont souvent bien au-delà du volet économique, avec un impact réputationnel, social (vis-à-vis des salariés), judiciaire voire environnemental et RSE (par exemple dans le cas du trafic de déchets).

Quelles solutions pour combattre la fraude ?

Fort de son expertise en matière d’accompagnement des entreprises dans la prévention, la formation et le traitement de la fraude, le groupe Deveryware dresse un panorama complet des solutions au service des organisations et de leurs dirigeants pour prévenir et se protéger contre ce fléau. Le livre blanc répond aux questions incontournables :

  • Quelles sont les technologies les plus prometteuses pour combattre la fraude ?
  • Quelle « attitude » adopter pour se protéger ?
  • Quels espoirs représentent l’analyse de la data et la coopération internationale ?
  • Qu’attendre de l’évolution du cadre réglementaire/juridique en cours ?

Le livre blanc répond à ces questions, avec les contributions des meilleurs experts de la lutte contre la fraudeXavier Houillon, Directeur Fraud & Financial Crime du Groupe Deveryware, Eric Vernier, directeur de l’ISCID-CO et spécialiste français du blanchiment et des paradis fiscaux, Maxence Bizien, Directeur de l’ALFA, Agence de Lutte contre la Fraude à l'Assurance, Marc Peter, Officier de Gendarmerie et Chef de Groupe interministériel de recherches et Docteur en droit privé et sciences criminelles, Cécile Soriano et David Touvet, procureurs européens.

Le livre blanc réunit les derniers chiffres et études disponibles sur la fraude, issus notamment du baromètre Euler Hermes/DFCG, du Parquet de Paris, de l’Autorité des marchés financiers (AMF), de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), de TRACFIN, etc.

Associer technologie et expertise métier

L’analyse des mécanismes de fraude révèle la nécessité d’associer la technologie et le savoir-faire, l’expertise métier pour combattre la fraude. La technologie est un accélérateur pour l’enquête. Elle permet de lutter contre les fraudeurs qui utilisent aussi la technologie. Mais l’analyse humaine, la connaissance de l’expert font la différence notamment dans le cas des montages complexes où l’abus de droit est très difficilement détecté par les algorithmes.

Autre enseignement : si elles veulent gagner la bataille contre la fraude, les organisations doivent intégrer de nouveaux réflexes en amont : sensibiliser leurs équipes, se former, acquérir les bonnes habitudes. La solution passe par la prévention.

« Il faut donc tester ses dispositifs anti-fraude pour identifier leur perméabilité. Une évaluation des préjudices potentiels ou avérés doit être réalisée pour chaque menace identifiée afin de mesurer, qualifier et quantifier les impacts directs et indirects. » rappelle Xavier Houillon, Directeur Fraud & Financial Crime du Groupe Deveryware.

Le livre blanc est proposé gratuitement au public ici 

Lire la suite...


Articles en relation