Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] CMV Médiforce sur les cessions des pharmacies en 2021

CMV Médiforce, la marque dédiée au pôle médical de BNP Paribas Leasing Solutions, qui propose depuis plus de 45 ans des solutions de financement réservées aux Professionnels Libéraux de Santé, dévoile les résultats de sa 2ème édition de l'étude des cessions de Pharmacies en 2021.
Cette étude, menée du 1er au 31 décembre 2021 sur 593 cessions d'officines (430 en rachat de fonds de commerce et 163 en rachat de parts), retient 3 principaux critères de valorisation : le chiffre d'affaires HT, l'excédent brut d'exploitation et la marge brute globale. Elle montre que les pharmacies ont globalement bien résisté et ont continué́ à attirer les acquéreurs (jeunes diplômés, 1ers adjoints).

Progression des valorisations des pharmacies en 2021 : +3% du chiffre d'affaires hors taxe versus 2020.

Les cessions d'officines sont en augmentation dans quasiment toutes les régions en 2021 suite notamment au nombre plus important de départs à la retraite des pharmaciens. Le prix de cession moyen a progressé́ en 2021 à 79% du chiffre d'affaires HT (CA HT) contre 76% en 2020. La majorité des cessions de fonds d'officines étudiées en 2021, se base sur les comptes annuels 2020, en conséquence les tests antigéniques ayant eu lieu surtout sur le 2ème semestre 2021 n'apparaissent pas encore dans la valorisation des officines étudiées.
Cette inflation des prix s'accentue depuis fin 2021 passant la barre des 100% de CA HT.

Le prix de cession moyen des officines en fonction du degré de rentabilité ne reflète pas encore la tendance haussière à 6,52 fois l'excédent brut d'exploitation (EBE) contre 6,76 (source CMVM 2020) et reste donc très correcte.

2021 : une inflation due au mouvement de population en recherche d'une meilleure qualité de vie

Le Covid a eu peu d'impact direct sur les prix de cession de pharmacie, mais indirectement c'est l'attractivité de la côte Ouest qui a fait plutôt monter les prix ! En effet, l'étude démontre l'attractivité de cette zone géographique avec des prix dépassant 90% du CA HT : les régions les plus chères étant la Bretagne, la Normandie, la Nouvelle-Aquitaine et, nouvel entrant, la région Pays de la Loire.

En entrant un peu plus dans le détail, on voit qu'il y a :

4 régions où les prix des pharmacies sont les plus chères : Bretagne (92% CAHT), Normandie (90%), Pays de la Loire (85%) et Nouvelle-Aquitaine (85%)

2 régions en baisse : Bourgogne Franche Comté (70%), IDF (73%).

A noter qu'il n'y a pas eu assez de transactions en Corse cette année pour que le chiffre soit représentatif.« Le prix d'achat moyen d'une pharmacie en France est de 1 636 800 euros. Cela représente un investissement très important pour un jeune qui veut se lancer ou un adjoint qui veut tenter l'aventure entrepreneuriale. Depuis 45 ans CMV Médiforce est aux cotés des pharmaciens pour les aider à trouver des solutions de financements pour leur projet d'entreprise. Par ailleurs, pour les accompagner au bout de leur projet nous sommes les seuls à leur proposer, à l'installation, un crédit de trésorerie jusqu'à 60 000 euros » commente Pascal Neumayer, directeur de CMV Mediforce.

Lire la suite...


Articles en relation