Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les startups redoublent d’ambition pour le développement

Synthèse du Baromètre Cleantech Open France 2022

Le baromètre Cleantech Open France est un rendez-vous de référence qui permet de suivre les évolutions de son écosystème constitué de 545 startups et 100 partenaires publics et privés.

Mieux comprendre les enjeux et les attentes des solutions cleantech permet de leur offrir un accompagnement ciblé. Avec certitude, leur développement est au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique en région, en France et en Europe, dans une démarche transversale avec l’ensemble des partenaires.

Cette nouvelle édition intègre la question de l’impact des solutions sur les ODD (Objectifs de Développement Durable) et les CSF (Comités Stratégiques des Filières). En effet, dans le contexte de l’urgence climatique enfin actée depuis 2020 avec le Green Deal européen et le plan France Relance, il était nécessaire de suivre et mesurer précisément l’évolution de ces solutions Cleantech. De même, ont été précisés des points d’intérêt par rapport aux structures d’accompagnement et aux labels environnementaux.

Réalisée avec le soutien de Bpifrance, cette étude porte sur 213 startups alumni issues de 9 filières*.

Des profils matures. Quasiment 50% réalisent déjà un chiffre d’affaires jusqu’à 500 k€ et 12,4% entre 1 M€ et 10 M€. 57,8% sont actuellement en phase de commercialisation et 30,4% ont plus de 6 ans. 63% d’entre elles opèrent déjà au niveau européen et en premier lieu en Allemagne, ce qui est cohérent puisque le pays offre un gros potentiel lié à l’enjeu énergétique. 20% d’entre elles se sont déjà tournées vers l’international.

Dynamisme et motivation. Ces entreprises montrent une belle ambition de développement international. C’est un objectif prioritaire en 2022 pour 44% des répondants avec des prévisions d’implantation à l’International dans l’année, pour 31% d’entre eux.

Besoins et Freins au développement : Leur premier objectif prioritaire de développement en 2022/2023 est sans surprise de trouver du temps pour lever des fonds pour 60,3% d’entre elles. En revanche, le deuxième sera de recruter des nouveaux talents pour 57,4%. Ce point fait également partie des freins au développement pour une startup sur quatre.

Besoin de financement. Avec une structure de capital largement due à leurs fonds propres, 40% de ces jeunes sociétés font appel aux Business Angels, 30% à la famille et aux amis, et 38% aux fonds de venture capital ou Corporate.

Profil type. Principalement dans les secteurs du B2B pour 74%, 42,5% emploient de 1 à 6 collaborateurs, et 33% entre 7 et 15. Ce sont majoritairement des ingénieurs, mais aussi des commerciaux (60%) contribuant à l’accélération de leur développement.

Périmètre. 63% de ces entreprises opèrent en Europe (Top 5 : Allemagne, Suisse, Belgique, Espagne, Italie) et 2% à l’international (TOP 3 : Amérique du Nord, Moyen-Orient, Asie).

Les financements. Pour 2022-2023, leurs objectifs sont clairs : 60% souhaitent prendre du temps pour lever des fonds et 57% pour recruter de nouveaux talents.
31,5% de ces startups estiment leurs besoins de financements situés entre 250 k€ et 1 M€ et 37% entre 1M€ et 5M€. 60% prévoit d’être rentables d’ici 2024 et un 32% prévoient un chiffre d’affaires entre 5 et 10 M€ en 2023.

Les freins au développement. Trouver des financements reste le nerf de la guerre. Un tiers reconnaissent des difficultés commerciales ou relationnelles avec les grands groupes. 24,6% considèrent qu’un de leurs enjeux sera de trouver des talents pour le déploiement de leur entreprise.

Leurs impacts environnementaux. L’impact des solutions Cleantech sur l’environnement est précisé avec une part importante - plus de 10 sur les 17 ODD - positivement impactés. TOP 5 des impacts positifs :
ODD 13 - lutte contre le changement climatique
ODD 11 - Villes et communautés Durables
ODD 12 - Consommation et production responsables
ODD 14 - Vie aquatique et biodiversité
ODD 7 - Energies durables

42% des startups possèdent une certification environnementale. 26% ont déjà réalisé leur bilan carbone et sont 75% sont dans la dynamique de baisser leur empreinte carbone.

Aujourd’hui l’urgence climatique est enfin actée. Les engagements n’ont jamais été aussi forts avec le Green Deal européen de 1000 milliards, le Plan France Relance de 100 milliards dont 30 milliards en faveur de l’environnement. La feuille de route de réduction carbone en 2030-2040 et l’objectif de neutralité en 2050 est claire. Dans cette perspective, Cleantech Open France va multiplier les actions au sein des territoires et des régions, en France, en Europe et à l’international pour augmenter les impacts environnementaux et climatiques de ses actions.

*Efficacité énergétique - Mobilité - Protection de la biodiversité - Energies renouvelables - Digital/IOT - Agriculture/alimentation - Chimie verte/nouveaux matériaux - Construction/immobilier durable - Economie circulaire.

Lire la suite...


Articles en relation