Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Première étude sur la réindustrialisation et la fabrication française

Le « Think Tank » d’Origine France Garantie lance sa première étude sur la réindustrialisation et la fabrication française

Intitulé le Lab’ Origine France Garantie et lancé en décembre 2021, ce premier et unique laboratoire d’idées sur le made in France s’est donné comme objectif d’élaborer des propositions concrètes pour nourrir les débats de l’élection présidentielle.

Le Lab a donc choisi d’entreprendre une vaste étude sur la réindustrialisation et la fabrication française, mêlant états des lieux et recommandations autour des sujets clés pour l’avenir de l’industrie. Ces 30 dernières années, la France a assisté à la perte de plus de 3 millions d’emplois manufacturiers, et elle dépend actuellement de la production asiatique, en important 60 milliards de produits qualifiés de « vulnérables », pour lesquels il n’y a aucune capacité de substitution en Europe ou dans le bassin méditerranéen.

Pour contrecarrer cette vulnérabilité, l’association a répertorié 4 enjeux principaux :

  • la relance de l’industrie française par une stimulation de la demande publique et privée ;
  • la nécessité d’une réindustrialisation écologique ;
  • mais aussi d’une digitalisation des usines afin de faire preuve de compétitivité ;
  • et enfin, la valorisation et le développement des formations industrielles, du fait d’une mutation des métiers.

Ce travail, mené en partenariat avec la FIMIF qui fournit des données sur les filières du made in France, s’appuie sur les témoignages d’une trentaine d’experts diversifiés afin d’obtenir leur regard sur les problématiques opérationnelles, dans le but de coordonner ces différentes visions.

Dans ce cadre, Origine France garantie a échangé, notamment avec :

  • L’Institut Rousseau
  • Olivier Lluansi et Anaïs Voy-Gilis auteurs de « Vers la renaissance industrielle : Essai » Ed. Marie B Eds, juin 2020.
  • Relocalisations.fr
  • La FIMIF (Fédération Indépendante du Made in France) qui a fourni des données sur les filières industrielles manufacturées du made in France
  • Entreprise et découverte
  • Le Conseil National du Cuir
  • Le label Entreprise du Patrimoine Vivant,
  • Ainsi que d’autres entreprises, fédérations et syndicats, tous sensibles à cette désindustrialisation massive et volontaire de l’hexagone.

L’association veut apporter des propositions répondant aux réalités du terrain, et celles-ci seront diffusées lors des Assises du Produire en France, qui auront lieu à Bordeaux les 11 et 12 mars 2022.

A l’occasion de cet évènement, les candidats à l’élection présidentielle seront conviés au Grand Oral de l’Elysée, afin de partager leur vision de la politique industrielle et favoriser la réindustrialisation dans les années à venir.

Lire la suite...


Articles en relation