Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] 10 éco-gestes conseillés par Hellio pour se chauffer sans faire grimper sa facture

L'hiver fait sa première offensive cette semaine ! Avec la chute des températures, le froid risque de se faire sentir, y compris dans les logements. Dans une habitation, le gaspillage énergétique représente 10 à 20% des consommations totales d'énergie. En cause, la mauvaise performance énergétique des habitations. Résultat : ce sont 1 600€ en moyenne dépensés par foyer et par an pour se chauffer.

Pour éviter de voir flamber sa facture énergétique avec le chauffage, Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l'énergie, donne quelques conseils.

Arthur Bernagaud, responsable des solutions Hellio pour les particuliers, rappelle : « L'isolation des combles et de la toiture, le remplacement du mode de chauffage permettent un meilleur confort en hiver comme en été, une baisse des déperditions thermiques et donc une réduction importante du budget consacré à l'énergie. Mais cela ne suffit pas ! Rénovation et sobriété énergétique font bon ménage : ces travaux peuvent être complétés par des éco-gestes faciles à mettre en place pour mieux se chauffer sans faire grimper sa facture ».

1/ Programmer un thermostat

La programmation est la possibilité de modifier le pilotage automatiquement en fonction du temps. Pour optimiser sa consommation énergétique, un occupant programme son niveau de confort en fonction de l'occupation et/ou des besoins prévus dans chaque pièce de son logement.

L'adoption de systèmes de gestion dynamique (régulation, pilotage, programmation) sur les systèmes de chauffage ou de climatisation présentent des avantages économiques et environnementaux conséquents : jusqu'à 15% d'économies d'énergie sur la facture d'un foyer français (en moyenne), optimisation des consommations énergétiques, augmentation du confort dans le logement, etc…

2/ Suivre la température de la maison

Le suivi de la température permet de l'ajuster en fonction de son confort. Il est conseillé de prendre comme température de consigne une température maximale de 20°C dans les pièces à vivre et 17°C dans les chambres. La température de consigne dépend aussi de l'isolation des surfaces et de chaque personne. En moyenne, 2°C de moins dans un logement de 80 à 120 m² représentent 7% d'économies sur la facture, soit, selon le logement, entre 140€ et 380€ d'économies de chauffage par an.

3/ Couper le chauffage en cas de longue absence

En cas d'absence pour la journée, il est préférable de baisser le thermostat pour maintenir une température de consigne à 17°C. En cas d'absence de plus de 48h, il est conseillé de positionner le thermostat sur la position minimum ou en position hors gel (8°C à 10°C environ).

Au retour d'une longue période sans chauffer, il faut faire attention au risque de surchauffe : Hellio recommande d'utiliser une programmation pour relancer le chauffage quelques heures avant le retour dans le logement.

4/ Entretenir sa chaudière

Faire entretenir sa chaudière une fois par an par un professionnel agréé est essentiel pour augmenter la longévité du matériel et éviter les risques de panne. Aussi, un entretien régulier de la chaudière représente 8 à 12% d'économies d'énergie. Mieux, si votre installation est vieillissante, la remplacer par un mode de chauffage plus performant engendrera des économies encore plus importantes.

5/ Dépoussiérer les radiateurs

Dépoussiérer les radiateurs est indispensable. L'accumulation de poussière entre les ailettes ou les alvéoles empêchent la bonne circulation de la chaleur dans une pièce.

Résultat : le rendement de chauffage est diminué. En les dépoussiérant régulièrement, il est possible de réaliser jusqu'à 10% d'économies d'énergie.

6/ Ne pas encombrer les radiateurs

Tout obstacle devant un radiateur ou émetteur électrique empêche la diffusion de la chaleur. Un canapé, une commode vont absorber la chaleur thermique qui ne se diffusera pas dans le reste de la pièce. Il ne faut pas non plus, par exemple, mettre son linge à chauffer sur les radiateurs.

7/ Calfeutrer les passages d'air

Calfeutrer les passages d'air autour des portes et des fenêtres grâce à du mastic amovible, esthétique et facile à retirer, assure une meilleure isolation et permet donc d'améliorer la performance de l'installation de chauffage.

8/ Installer des panneaux réfléchissants derrière les radiateurs sur des murs non isolés

L'installation de panneaux réfléchissants améliore la performance des radiateurs de 5 à 10%. Ces panneaux envoient la chaleur émise par le radiateur dans la pièce au lieu de diffuser cette chaleur en direction des murs ou des cloisons non isolés.

9/ Éviter au maximum l'utilisation de chauffage d'appoint

Les chauffages d'appoint (électrique, gaz ou pétrole) augmentent non seulement les consommations d'énergie d'un logement, mais impactent également la pollution de l'air intérieur du logement.

10/ Bien ventiler

Pour la santé des occupants d'un logement, mais aussi pour avoir une meilleure qualité de l'air intérieur, il est nécessaire de bien aérer et ventiler (au moins 10 minutes par jour). Il est préférable de couper ou baisser le chauffage lors des moments d'aération. Aussi, il est important de dégager les entrées et sorties d'air des grilles d'aération pour diminuer l'humidité d'un logement. Plus il est humide, plus il consomme de chauffage.

Lire la suite...


Articles en relation