Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Enquête] Palmarès 2021 des entreprises préférées des étudiants et des jeunes diplômés         

Harris Interactive et Epoka publient les résultats de la 9ème édition du Palmarès des entreprises préférées des étudiants et jeunes diplômés, en partenariat avec l’Etudiant.
- A l’heure de la relance, quel est l’état d’esprit des étudiants et des jeunes diplômés ?
- Ont-ils retrouvé le moral ?
- Quelles sont leurs attentes en termes d’emploi ?
Après 1 an et demi de crise liée à l’épidémie de Covid, l’heure semble enfin à la reprise progressive.

Pour cette 9ème édition, Danone, L’Oréal et Google sont les trois entreprises préférées des jeunes actifs, toutes catégories confondues (écoles d'ingénieur, écoles de commerce et de management, universités).

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

  • Quand ils réfléchissent à leur avenir, les futurs cadres ne sont pas sereins comme ils pouvaient l’être en 2019, mais ils regagnent peu à peu de la confiance (+15 points par rapport à 2020), preuve qu’ils pensent que leurs diplômes ont de la valeur.

  • La curiosité, l’envie, la diversité des sujets restent au cœur des motivations des jeunes actifs. Ils cherchent un travail qui va leur apporter non seulement de la satisfaction personnelle mais qui va avoir un impact sur la société. Ils veulent être utiles, peser sur le cours des choses : 41% d’entre eux souhaitent ainsi « travailler sur des sujets à gros enjeux, pour aujourd’hui et pour demain » ; 37% choisiront « un métier qui a du sens », pour eux-mêmes, pour la société et pour le bien commun.

  • 42% des jeunes ingénieurs, 52% des étudiants en management et 49% des universitaires le déclarent, la crise a changé leurs critères de choix de l’employeur. Ce qui signifie qu’ils sont prêts à aller voir ailleurs et à élargir leurs horizons. Beaucoup n’imaginent pas rester plus de trois ans dans la même entreprise.

  • Les métiers qui font rêver les jeunes sont en cohérence avec les conceptions que l’on vient de décrire. Le top 5 des secteurs qu’ils plébiscitent le reflète : le conseil, l’ingénierie, le luxe, les technologies, l’énergie et les utilités. L’assurance ou la grande distribution arrivent en queue de classement ; cette dernière ne recueille pas les fruits de sa mobilisation pendant la crise.

Lire la suite...


Articles en relation