Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Le secteur des services pétroliers s’engage en faveur des énergies vertes

Selon un nouveau rapport publié par Protolabs, le secteur des services pétroliers opère actuellement une restructuration majeure dans le but d’assurer sa survie dans un monde mettant le cap vers l’objectif du « zéro émission nette ».

En France, 64% des personnes interrogées à l’occasion de « Decision Time » (une étude de Protolabs qui s’intéresse aux défis et opportunités pour le secteur européen des services pétroliers) seraient déjà en train de redéfinir ce que devrait être leur cœur d’activité à l’issue de la transition énergétique actuelle.

La majorité des personnes interrogées considèrent le développement durable comme une opportunité : 76% y voient une façon de se différencier et de développer leur entreprise, et 70% considèrent que toute expérience en la matière offre aux organisations européennes un avantage sur les marchés internationaux.

Menée auprès de plus de 180 hauts dirigeants de sociétés de services pétroliers à travers toute l’Europe (dont Welltec et Swire Energy Services), l’enquête souligne également la nécessité d’innover pour survivre. Ainsi, 87% des répondants français envisagent de mettre en œuvre des technologies robotiques et d’automatisation dans les 12 prochains mois, et 90% de se lancer dans un modèle de Manufacturing-as-a-Service (MaaS) - impression 3D et fabrication à la demande - afin de rationaliser leur production de composants.

« L’innovation et la haute technologie sont les marques de fabrique des services pétroliers, ce qui est encourageant compte tenu des énormes pressions pesant sur le secteur », explique Bjoern Klaas, vice-président et directeur général de Protolabs Europe.

Soucieuses d’assurer leur pérennité, les entreprises s’aventurent vers de nouveaux secteurs et développent leurs capacités. En effet, la transition énergétique actuelle et les faibles perspectives de profit les obligent à continuer à innover et à se lancer sur les marchés des énergies renouvelables. 

Les résultats de l’enquête mettent également en lumière une réelle prise de distance vis-à-vis des énergies fossiles, les répondants s’attendant à terme à ce que seule une petite portion de leur portefeuille reste axée sur le pétrole et le gaz. Bjoern Klaas ajoute : « Selon les résultats du rapport, 64% des projets des entreprises devraient avoir basculé vers des énergies nouvelles ou des filières non énergétiques au cours des 5 prochaines années - contre 56% à l’heure actuelle. Cela aussi, témoigne de leur volonté de se montrer à la hauteur de ces enjeux. »

Les opportunités pour le secteur de services pétroliers

Respectivement 42 et 22% des répondants européens considèrent les technologies axées sur des énergies renouvelables et la gestion du CO2 comme la principale opportunité en matière de transition énergétique pour leur entreprise pour les 2 ou 3 prochaines années. En outre, 31% des personnes interrogées estiment que l’innovation dans le domaine de la récupération assistée du pétrole sera essentielle à leur croissance sur les 12 prochains mois.

Bjoern Klaas poursuit : « La future transition du secteur des services pétroliers et de l’industrie au sens large vers des énergies renouvelables est un fait établi. En revanche, ce rapport montre clairement que cette transition est déjà en cours au niveau des chaînes d’approvisionnement. Les entreprises du secteur sont conscientes de la valeur que revêt leur crédibilité environnementale - pour protéger leur propre réputation et leurs financements, pour satisfaire les réglementations les contraignant à réduire leurs émissions, et afin de pouvoir rivaliser avec le marché mondial en matière de développement durable. »

« Il en va de même pour l’industrie européenne des batteries : ainsi, notre rapport « In Charge » publié cette année montre que 58% des répondants s’attendent à ce que le respect de principes en matière de développement durable offre aux fabricants locaux un avantage sur le marché international. En outre, 80% des personnes interrogées en France dans le cadre de notre rapport « Decision Time » planifieraient actuellement le rapprochement de leur chaîne d’approvisionnement de leur outil industriel dans les 12 prochains mois. Il s’agit là d’une stratégie primordiale pour toute entreprise souhaitant profiter de l’innovation, optimiser sa production et s’orienter vers un modèle de fabrication à la demande (MaaS) dans le but de prospérer dans une nouvelle ère. »

Lire la suite...


Articles en relation