Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Enquête] Crise sanitaire et relations professionnelles : quels impacts ?

Contrairement aux idées reçues, la crise sanitaire n'a pas eu de conséquences sur les relations salariés/employeurs pour 4 actifs français sur 5.

L'étude OpinionWay commandée par Manutan sur “les actifs et la marque employeur pendant la crise” est destinée à comprendre et à analyser l’impact de la crise sanitaire sur la relation des actifs avec leur entreprise. Les résultats positifs montrent, entre autres, que les liens avec les employeurs restent inchangés et que la perception de l’entreprise et du métier reste optimale.

Des relations professionnelles intactes malgré la crise

Malgré une crise sanitaire qui a bousculé le monde entier, 60% des actifs estiment que le lien avec leur employeur reste inchangé. 15% des actifs sondés vont plus loin en affirmant que ces liens ont évolué et se sont surtout renforcés dans cette situation où la solidarité était de mise. Néanmoins, 25% ont déploré un affaiblissement de ces relations.

La perception varie et dépend de l’âge des actifs sondés, mais également du secteur d’activité dans lequel ils évoluent. Ces deux facteurs donnent accès à de nouveaux constats.

Il est à observer premièrement que 25% des actifs âgés de 30 à 39 ans, ainsi que 23% des 40 ans et plus, estiment que les liens avec leurs entreprises se sont dégradés. Les jeunes actifs de 18 à 29 ans, quant à eux, sont 29% à estimer que ces relations se sont affaiblies, notamment en raison d’un manque d’ancienneté et d’intégration, bien que 82% d’entre eux déclarent avoir de bonnes relations avec leurs collègues et 73% avec leur hiérarchie.

Les secteurs du commerce et du transport sont les secteurs les plus touchés par cette dégradation du lien, avec 33% contre 15% qui constatent un renforcement. Les actifs du secteur des services sont 13% à déclarer que le lien s’est renforcé, contre 24% qu’il s’est dégradé. Enfin, le secteur du BTP semble être le moins impacté avec 21% des actifs qui estiment que le lien s’est renforcé, contre 20% qui pensent qu’il s’est affaibli.

Les relations restent globalement conformes à l’avant crise, représentant un point positif fort pour les salariés. Par ailleurs, cette période a offert des opportunités, et pour cause, 50% des actifs estiment avoir développé de nouvelles compétences professionnelles depuis le début de la crise sanitaire.

 

La reconnaissance des entreprises envers les collaborateurs divise !

La reconnaissance des collaborateurs par les entreprises est une affaire plus personnelle qu’il n’y paraît. En effet, près d’un actif sur deux, soit 53%, déclare que l’entreprise a su montrer de la reconnaissance pour leur travail. A contrario, 46% déclarent que leur entreprise n’a pas fait preuve de reconnaissance pendant cette période, et 17% que cela n’a pas du tout été le cas.

Les jeunes actifs, souvent moins intégrés, sont en revanche plus sensibles à la gratitude de leurs employeurs. En effet, 58% des actifs de moins de 40 ans déclarent que leur entreprise a fait preuve de reconnaissance, contre 50% pour les plus âgés.

Les entreprises sont restées fidèles à leurs valeurs

La solidarité est une valeur qui prend tout son sens en période de crise, et pour cause, elle semble faire partie de l’ADN de nombreuses entreprises. La grande majorité des actifs (68%) considère que leur entreprise a fait le maximum pour les aider, les soutenir et les accompagner pendant la crise. De plus, 45% déclarent que leur entreprise a même créé des emplois, chose rare en cette période mondiale complexe.

Cependant, cette notion de solidarité varie en fonction des secteurs. Le secteur public sort premier avec 75% des actifs qui déclarent que leur organisation a fait le maximum, contre 68% pour les salariés du privé.

En somme, 79% des actifs estiment que leur entreprise est restée fidèle à elle-même et à ses valeurs. Ils sont d’autant plus (83%) à déclarer que leur entreprise a toujours respecté ses collaborateurs et ses fournisseurs.

Pour conclure, la crise sanitaire, qui a eu des impacts sans précédent sur l’économie, n’en a eu que très peu sur les relations entre les actifs et leur entreprise, malgré un télétravail imposé dans de nombreux secteurs et parfois mal vécu. Certaines relations en sont sorties renforcées et les entreprises qui portaient déjà les valeurs de solidarité et de reconnaissance ont poursuivi leurs initiatives en faveur de leurs collaborateurs pour les accompagner tout au long et au-delà de la période.

Lire la suite...


Articles en relation