Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] 79% des recruteurs ne sont pas formés pour recruter sans biais !

iCIMS et l’organisation de recherche Talent Board ont mené en juin 2021 une étude sur la place de la diversité en entreprise, notamment dans les processus de recrutement. Plus de 350 professionnels issus des RH et du recrutement ont été interrogés.

Signe que les entreprises se sentent concernées par le sujet, 62% d’entre elles déclarent avoir en interne une personne dédiée dont la mission est de promouvoir la diversité, l’inclusion et l’équité à travers le processus de recrutement. Un chiffre qui traduit la prise de conscience d’un enjeu à la fois éthique et stratégique ; mieux recruter passe par une remise en question de ses moyens et de ses méthodes. Le premier biais, c’est l’habitude.

L’étude démontre néanmoins que seulement 21% des recruteurs et 26% des managers sont formés pour mener des entretiens dits « structurés ». Cette méthode qui permet de réduire les biais cognitifs classiques en entretiens et de rendre la sélection moins discriminante tarde en effet à se développer auprès des personnes chargées de recruter dans les entreprises (RH ou opérationnel).  

Si la technologie peut elle aussi contribuer à réduire les biais du recrutement grâce à l’automatisation des processus, que ce soit lors du tri de CV, de la présélection ou des entretiens, moins de la moitié des entreprises utilisent à ce jour des outils digitaux pour réduire les biais. En effet, 53% des entreprises n’ont pas encore implémenté de solutions d’automatisation en matière de recrutement, un chiffre étonnant au regard de l’intérêt croissant pour la diversité et du bénéfice que les organisations en retirent en termes de marque employeur.

Une précédente étude réalisée en avril dernier, « Promo 2021 »*, faisait le même constat auprès de professionnels RH qui, conscients que la diversité et l’inclusion (DEI) sont des thèmes qui comptent pour attirer la jeune génération de talents, déclaraient à 65% être préoccupés par le fait que leurs entreprises n’étaient pas assez engagées en matière de DEI.

*Étude réalisée en avril 2021 par Wakefield Institute pour iCIMS auprès de 1 000 étudiants américains, anglais et français.

Lire la suite...


Articles en relation