Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les entreprises ont accumulé de la trésorerie… 

… entre mars et décembre 2020, 64% des clients d’Agicap ont accumulé de la trésorerie

Alors que la crise a paradoxalement entraîné une augmentation de la trésorerie des particuliers, c’est aussi le cas de certaines entreprises.

Entre mars et décembre 2020, 64% des clients d'AGICAP, spécialiste de la gestion et de la prévision de trésorerie des petites et moyennes entreprises,  ont accumulé de la trésorerie. Ce niveau de trésorerie explique notamment la baisse historique des défaillances d’entreprises en 2020.


La trésorerie est plus que jamais le nerf de la guerre

65% des DAF déclarent que la gestion du cash est l’élément le plus impacté par la crise et que c’est la deuxième priorité de l’année 2021, après le pilotage de la performance.

Le commerce et l’industrie s’en sortent mieux que l’hôtellerie /restauration

  • 70% des clients d’Agicap dans le secteur du commerce (détaillants, grossistes…) ont accumulé de la trésorerie (magasins physiques, e-commerçants…)
  • 64% dans l’Industrie
  • Mais uniquement 55% des clients du secteur restauration

La spécificité et la disparité du secteur de l’hôtellerie / restauration

Les restaurants ont dû s’adapter fortement pour se maintenir :

  • Le recours aux plateformes de livraisons à domicile a augmenté, entraînant une augmentation du chiffre d’affaires. Au moins ⅓ des restaurants clients d’Agicap ont fait plus de 30% de leurs encaissements sur les plateformes de livraison de repas type (Uber Eats ou Deliveroo…) entre mars et décembre 2020. Soit deux fois plus que la période Janvier-février 2020 !
  • Certains restaurants, notamment dans la restauration rapide, ont réussi à maintenir leur activité en augmentant la part de la restauration à emporter et ce même pendant les couvre-feux de 2020.
  • Certaines enseignes ont lancé leurs propres services de livraison ou commande en ligne
  • A l'inverse, les restaurants qui ont le plus souffert sont les lieux plus événementiels (rooftops...), les bars et certaines enseignes, sans doute à cause de leur position géographique. En effet, les restaurants dans les quartiers d’affaires ont particulièrement souffert de l’impact du télétravail.

« L’augmentation de la trésorerie s’explique par les baisses de charges obtenues grâce aux mesures de chômage partiel, aux reports de charges sociales, aux financements comme le PGE ou des aides régionales. Certaines entreprises ont même réussi à obtenir le gel de leur loyer. Malgré ces aides c’est le secteur de l’hôtellerie / restauration qui a le moins augmenté sa trésorerie. Les prochains mois seront cruciaux pour l’avenir de ce secteur », conclut Sébastien Beyet, CEO de Agicap.

Lire la suite...


Articles en relation