Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Nos géants de la tech sont-ils résilients ?

Malgré la crise, l’écosystème tech européen croît de plus en plus. Désormais mature, ce dernier concurrence les Etats-Unis et devrait voir l’apparition d’un premier Titan au cours de l’année 2021.

Le premier semestre 2020 a perturbé l’économie au niveau mondial. Cependant, cette crise a mis en exergue les forces et les faiblesses du secteur de la tech et de ses acteurs, dévoilant au passage les écosystèmes les plus résilients. Dans son dernier rapport “Titans of Tech - Pandemic Proof?”, GP Bullhound analyse pour la septième année consécutive la croissance des principales sociétés tech européennes et met en avant les acteurs clés susceptibles d’atteindre prochainement le statut de Titans, ces sociétés nées après 2000 et valorisées plus de 50 milliards de dollars.

Cette nouvelle édition révèle que le nombre de licornes européennes a presque quadruplé depuis 2014. En 2020, avec 32 nouvelles entreprises valorisées plus d’un milliard de dollars (pour une valorisation totale 50 milliards), l’Europe a atteint un record jamais égalé : 112 entreprises valorisées à hauteur de 416 milliards de $, soit près de cinq fois la valeur de 2014. 

Alors que les success stories dans de nouvelles zones géographiques européennes dynamisent les marchés, la liste des pays ayant leur première licorne s’allonge. A titre d’exemple, les pays baltes démontrent année par année une belle évolution, comme le souligne le succès international de la société lituanienne Vinted. En suivant cette tendance, la Turquie devrait faire son apparition dans la liste l’an prochain suite à l’acquisition de Peak Gaming pour 1,8 milliard de $ par Zynga. 

Et l’écosystème tech continue sa mutation avec une croissance soutenue des entreprises software - stockage et cybersécurité - et des fintech. Ces deux dernières révèlent petit à petit de plus en plus de “billion-dollar companies”. Enfin, l’univers traditionnel du e-commerce perd son avantage au profit des marketplaces, plus agiles et efficaces, pour répondre aux besoins en constante évolution des consommateurs.

Ainsi, les pépites tech européennes sont perçues comme des alternatives pour faire face à l’hégémonie américaine et chinoise. L’Europe dispose désormais de liquidités suffisantes et d’un large panel d’investisseurs confiants dans les innovations européennes. Ces derniers sont dorénavant prêts à soutenir nos pépites au sein d’un écosystème en pleine ébullition. La preuve : en 2019, les investissements late-stage ont plus que doublé par rapport à 2018 et l’univers du financement reste robuste avec des transactions qui ont doublé par rapport à 2018 et qui restent alignées à celles de 2019. 

Dans son rapport, GP Bullhound identifie également les principales sociétés européennes qui devraient être les prochaines licornes au cours des trois prochaines années.

Lire la suite...


Articles en relation