Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Covid-19, un contexte qui favorise un recrutement qualitatif ?

Tribune de Zineb Mcharek, Fondatrice de Langara recrutement.

Si le Coronavirus a bouleversé la vie de chaque individu, il n’impacte pas les secteurs à la même échelle. Cependant, toute la population est confinée. La règle est la même pour tout le monde et tous les salariés - qui le peuvent - doivent télé-travailler. Des journées passées en pyjama à travailler devant son ordinateur, des dossiers oubliés au bureau, des enfants à gérer : tel est le nouveau quotidien de la plupart des salariés aujourd’hui.
En cette période - compliquée pour tous - il est essentiel de prendre du recul, de se rappeler que tout le monde subit ce contexte et d’identifier les côtés positifs de cette situation.

Pour les recruteurs, ce temps peut être mis à profit en préparant plus attentivement les prochains recrutements tout en utilisant de nouveaux process digitalisés.


S’adapter et digitaliser le recrutement

Le contexte épidémique actuel démocratise les entretiens vidéo. Aujourd’hui, si les rencontres physiques ne sont plus possibles, recruteurs et salariés ont tout de même accès à des logiciels professionnels ou des services grand public tels que Skype, Zoom ou encore WhatsApp ou FaceTime.

Chaque recruteur se doit donc de favoriser cette pratique pour établir un premier contact avec les candidats, se présenter à eux et les mettre en confiance. L’échange ne pourra être qu’agréable par la suite si ceux-ci correspondent aux besoins des entreprises.

Même si les entretiens vidéo ne remplaceront jamais entièrement un entretien physique, ils permettent d’avancer dans le process de recrutement. Grâce à ces échanges digitalisés, les recruteurs peuvent maintenir un lien avec les candidats ou les tenir au courant avant de les retrouver physiquement à la fin du confinement.


Un recrutement plus qualitatif

Cette situation peut être perçue comme une opportunité pour toucher de nouveaux candidats et notamment ceux qui profitent des problèmes économiques majeurs de leur entreprise pour postuler ailleurs ainsi que des candidats isolés et avoir avec eux un contact plus qualitatif.

En effet, ceux-ci sont confinés à la maison et sont - pour certains d’entre eux - en chômage partiel. Plus disponibles et moins stressés, les candidats ont plus confiance en eux et sont donc plus à même à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Le contact est donc facilité : des échanges posés, construits et plus longs sans pour autant prendre du retard sur d’autres tâches ou sur le prochain rendez-vous. Les recruteurs peuvent donc travailler plus efficacement car une recherche d’emploi qualitative prend du temps.

Avec des candidats plus détendus, les professionnels du recrutement détectent davantage leurs vraies personnalités. Quand un entretien lambda les aurait peut-être davantage stressés, ils auraient donc certainement moins réussi à convaincre.

Côté discours, le recruteur peut - sans pour autant l’omettre - dévier la conversation du Coronavirus vers des sujets plus positifs afin d’en savoir plus sur le/la candidat(e).


Si cette crise est le moment adéquate pour étudier des recrutements, certains candidats peuvent être encore frileux et inquiets face à l’avenir.
Entreprises, recruteurs et candidats doivent s’adapter : les processus sont rallongés et aucune décision ferme pourra être prise tant que la situation n’est pas rétablie. Par ailleurs, le confinement actuel est une nouvelle étape vers la généralisation de pratiques digitalisées qui s’ancrent de plus en plus dans le quotidien des candidats et des recruteurs.  

 

Lire la suite...


Articles en relation