Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Avec le confinement, le métier de conférencier se réinvente

Crise sanitaire oblige, les professionnels de l'événementiel et de la communication sont tenus d'opérer des changements radicaux pour continuer d'exercer malgré le confinement. Cette transformation, réalisée grâce aux outils digitaux, leur impose de revoir le fond et la forme de leur conférence.

Depuis 3 ans, la plateforme Lespeakers met en relation des conférenciers / maîtres de cérémonie et des organisateurs de séminaires (TPE, PME, entreprises du CAC 40, en France et à l'international).

La plateforme recense actuellement plus de 1 400 speakers abordant des thématiques essentielles à l'entreprise : handicap, leadership, management, big data, intelligence artificielle, etc.

Cette pandémie a engendré une annulation de tous les événements de type conférence, ce jusqu'au mois de septembre. Pourtant, les chefs d'entreprises, DRH, managers ont besoin de continuer à former et à motiver leurs équipes avec l'apport d'intervenants extérieurs. Pour pallier cette difficulté, Lespeakers met à disposition de son pool d'intervenants des experts, afin de les aider à transformer leur conférence habituellement dispensée en présentiel en conférence virtuelle.

Eric Blot, fondateur de Lespeakers explique : « Nos speakers doivent réaliser un vrai travail d'adaptation pendant cette crise. Nous travaillons avec eux sur leur posture, l'éclairage de la pièce où ils se situent, la réécriture de leur conférence, souvent raccourcie pour avoir de l'impact auprès d'un public qui est à distance »,

Du côté des entreprises, certaines d'entre elles étaient déjà équipées d'outils internes permettant la réalisation de conférences virtuelles. Les autres sont dirigées vers des outils comme Skype, Zoom ou encore Sparkup.

« D'une manière générale, les êtres humains ont besoin de s'adapter et donc d'apprendre en permanence de nouvelles compétences. Les périodes de crise rendent ce besoin encore plus criant. Sans prise de conscience de ce besoin de remise en cause, chacun s'expose à diminuer encore plus son agilité à court terme et son employabilité à moyen terme.  Que l'on soit manager ou non-manager, il semble critique, si ce n'est vital, de demander régulièrement du feedback. Il s'agit à la fois de se mettre à la recherche des compétences principales à développer et de demander des conseils sur la meilleure manière de les acquérir - dans ce contexte, chacun peut aussi faire le choix de développer les compétences qu'il aura lui-même choisi. Elles pourront toucher des aspects techniques ou des compétences humaines », conclut Stéphane Moriou, conférencier et expert français du feedback.

 

Lire la suite...


Articles en relation