Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Culture d'entreprise et réussite collective

Tout comme un rachat d’entreprise ou l’ouverture à un nouveau marché étranger, la sortie d’une nouvelle solution/marque presse bien souvent les entreprises à penser ou repenser leur vision, leur mission, mais aussi, leurs valeurs.

Longtemps considérées comme superflues, les valeurs sont aujourd’hui essentielles pour de nombreux salariés, notamment chez les millenials. Ce sont aujourd’hui de véritables lignes directrices pour les entreprises, que ce soit pour les guider dans leurs affaires internes ou externes.

Il est ainsi apparu naturel chez Realytics de se pencher à nouveau sur ses valeurs peu avant le lancement de sa nouvelle solution Adkymia, autour de laquelle les dirigeants de la société souhaitaient unifier le groupe autour d’une culture d’entreprise forte.

Selon Sébastien Monteil, co-fondateur de Realytics et initiateur de cette démarche au sein de Realytics : « Bien que déjà grandement entamé, le large chantier de construction de notre culture d’entreprise est loin d’être terminé… Il nécessite une implication de tous au quotidien, et nous avons encore plusieurs projets qui attendent d’être lancés. C’est un travail perpétuel ! Définir nos valeurs et les partager en interne nous a certainement permis de lancer avec succès un nouveau produit, mais surtout d’embarquer toute une équipe dans la même direction. Reste encore à continuer notre cheminement, en partageant notamment nos valeurs en externe, et en les transmettant à chaque nouvel arrivé chez nous ! »


Fédérer ses équipes autour du lancement d’un nouveau produit

Il était clair qu’avant la sortie d’un nouveau produit, qui plus est d’une nouvelle marque, il fallait fédérer l’équipe, avancer dans la même direction et construire une image de marque forte. Les mots d’ordre ? Capter l’attention et s’assurer de la motivation de tous pour ne pas ajouter de difficultés supplémentaires à un projet déjà très ambitieux.

Ne partant pas de rien, une première version de la plateforme de marque avait été produite en 2017 lors de la première levée de fonds, après avoir recruté une quinzaine de personnes sur une période courte. La « culture » d’entreprise n’était pas pour autant définie clairement, même si les équipes de Realytics se retrouvaient autour d’événements fédérateurs ponctuels. Ces valeurs partagées mais non explicites ont grandement participé à la performance des équipes et des produits. Forts aujourd’hui d’une équipe de 40 personnes, d’horizons variés, quelques peines à intégrer tout le monde dans les réflexions et les premières élaborations d’Adkymia ont été rencontrées. Avançant pas à pas, sans toujours avoir le réflexe d’inclure tout le monde dans les échanges, les dirigeants ont rapidement fait le constat qu’il fallait impliquer l’ensemble de l’équipe et la fédérer autour d’une vision et d’une culture communes. C’est ainsi qu’un processus d’élaboration de valeurs d’entreprise, étalé sur plusieurs mois, a été entrepris.


Définir des valeurs qui fédèrent toute une équipe

Realytics a opté pour la méthode du psychologue social Shalom Schwartz, qui a développé une théorie de valeurs universelles au début des années 90. Il a identifié 19 valeurs individuelles considérées comme « fondamentales », qui se retrouveraient, selon lui dans toutes les sociétés. Elles sont ensuite regroupées en quatre grandes familles : « dépassement de soi », « ouverture au changement », « croissance personnelle » et « conservation ».

Chaque collaborateur de Realytics s’est confronté au test de façon anonyme. Ce qu’il ressort de l’agrégation des résultats ? un attachement particulier aux trois des grandes familles de valeur, et notamment une réelle identification à l’« ouverture au changement », et au « dépassement de soi ».

Ensuite, plusieurs ateliers de travail autour de ces trois thèmes ont permis de réfléchir à la façon dont ils se retranscrivaient dans la réalité professionnelle. Comment la croissance personnelle transpirait-elle dans l’organisation de travail ? le dépassement de soi dans l’accomplissement des missions ? l’ouverture au changement dans les communications avec tous ? Il paraissait important que chacun définisse et s’approprie les valeurs Realytics, notamment dans leur application concrète au quotidien. L’enjeu pour la société était de ne pas laisser les valeurs à l’état conceptuel et abstrait.


L’application des valeurs au quotidien, quels défis ?

Evidemment, cela peut sembler nébuleux de s’emparer de concepts comme « l’ouverture au changement ». C’est pourquoi, elles ont été transcrites en valeurs « palpables » puis en actions quotidiennes. 4 valeurs se sont dégagées : Trust in Collective, Crack Expectations, Decide to Care et Learn & Have Fun. 

Une session collective de brainstorming lors d’un teambuilding a permis de les matérialiser et de les exprimer dans l’activité quotidienne. Plusieurs mises en application sont ainsi ressorties, attachées à chacune des valeurs. Pour matérialiser l’esprit d’équipe, un calendrier partagé présente les avancées des roadmaps et les dates clés de chaque équipe, que chacun est libre de compléter.

Dans l’objectif de toujours se dépasser, chaque équipe est encouragée à initier des sessions de formations internes pour encourager la transmission du savoir inter-équipes, et à rédiger une documentation solide et complète pour faciliter le processus d’intégration des nouveaux arrivants.

Toujours dans une démarche d’ouverture et d’empathie, tous les collaborateurs sont incités à aller en rendez-vous terrain, quelle que soit leur équipe, afin que tous aient une vision claire du travail de l’autre, mais aussi comprennent les enjeux du marché et surtout sa réalité.

Enfin, pour apprendre à se connaître en légèreté, un « random coffee », a été mis en place où chaque employé rencontre un autre le temps d’un café, d’un déjeuner, de façon aléatoire et ponctuelle.

« Ces initiatives, parmi beaucoup d’autres, se mettent petit à petit en place, et nous permettent de construire une équipe polyvalente, ouverte d’esprit, soudée et bienveillante », conclut Sébastien Monteil.

Lire la suite...


Articles en relation