Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Prime Macron : le Sénat abat les barrières administratives pour les TPE

Le Sénat a adopté le 12 novembre un amendement au PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale), contre l'avis du gouvernement, visant à maintenir le versement simplifié par les TPE de la Prime Macron en 2019. Le SDI (Syndicat des Indépendants) rappelle qu'il soutiendra les chefs d'entreprise qui ne verseront aucune prime dans l'hypothèse où le gouvernement maintiendrait sa volonté d'ériger une barrière administrative à l'encontre des professionnels indépendants et dirigeants de TPE.

La « prime Macron » mise en place à la fin de l'année 2018 dans le prolongement du mouvement des gilets jaunes a permis aux TPE de verser plus de 220 M€ de pouvoir d'achat à leurs salariés. Concrètement, les TPE ont été les plus généreuses avec un montant moyen de prime de 543€ contre 432€ pour les entreprises de plus de 2 000 salariés.

Le projet du gouvernement qui consiste à soumettre désormais le versement de cette prime à un accord d'intéressement en exclu de fait les salariés des TPE et dresse une nouvelle fois une barrière de complexité administrative et juridique infranchissable pour les professionnels indépendants et dirigeants de TPE.
 
L'amendement adopté au Sénat le 12 novembre dernier, voulu et donc soutenu par le SDI, contre l'avis du gouvernement, autorise les professionnels indépendants et dirigeants de TPE à verser cette prime de façon simplifiée, selon les mêmes modalités qu'en 2018.

« Nous appelons les députés à soutenir cet amendement pour le maintien d'une mesure populaire, simple et aisément accessible à tous les chefs d'entreprise qui entendent faire participer leurs salariés aux résultats de l'entreprise. Faute de quoi, les TPE ne verseront aucune prime et nous les soutiendrons dans ce sens », ajoute le SDI. 

Lire la suite...


Articles en relation