Connexion
/ Inscription
Mon espace

Barnes s’installe sur l’Ile de Ré

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

L’ouverture de Barnes Ile de Ré, 19 bis, cours Félix Faure à La Flotte en Ré, ne surprendra pas. Tout y est préservé,  de la nature à l’art de vivre. Même l’immobilier reste à l’abri de l’agitation des marchés.


Demande soutenue, offre rare.

Les valeurs n’ont pas vraiment pâti des contraintes économiques de ces dernières années, car il y a peu de biens à vendre. Sans doute en raison de la typologie très particulière d’une majorité de propriétaires, rarement obligés de vendre pour des raisons financières :
- propriétaires attachés à leur patrimoine de longue date, généralement d’origine familiale ;
- acquéreurs plus récents souvent acheté au moyen de fonds propres, avec très peu de concours   bancaires.


Quelques exemples de prix de vente.

Une maison de village parfaitement rénovée à Saint-Martin de Ré ou une maison récente en périphérie, avec 3/4 chambres et un petit jardin se négocient à partir de 750 000€.
Pour les biens un peu plus exceptionnels, il faut compter sur un budget compris entre 1 200 000€ et 2 500 000€. Et on peut monter jusqu'à 5 000 000€ pour un bien unique.


Locations saisonnières.

Bien que les belles propriétés proposées à la location soient rares,  il faut toutefois compter, en forte saison, entre 5 000 et 7 000€ la semaine pour une jolie villa de 200/250 m² avec piscine.
La clientèle de l'île de Ré reste à 80% Française, en provenance du Bassin Parisien et des différentes grandes villes situées à moins de 3 heures de l'île (délai de trajet moyen que consacrent les acquéreurs à leur déplacement,  qu’il s’effectue en voiture, en train ou en avion).

La clientèle

- Issue du Sud de la France se développe, elle est à la recherche d'une ambiance réconfortante et d'un climat différent, tonique et ensoleillé.
- Les étrangers représentent environ 20% des acquéreurs.  Les Anglais, qui avaient complètement disparu du marché en 2008, reviennent peu à peu, mais se montrent très craintifs à l’égard la fiscalité française qui, selon leurs propres termes, « s'apparente  à celle d’un Etat inquisiteur et se révèle confiscatoire ».

 

http://www.barnes-paris.com/fr

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation