Connexion
/ Inscription
Mon espace

8 conseils pour obtenir un crédit immobilier

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Alors que les taux de crédits immobiliers ne cessent de baisser - les plus bas depuis la fin des années 1940 -, Credixia, qui obtient des taux à 2,50% sur 15 ans, 2,70% sur 20 ans et 3,15% sur 25 ans, donne 8 conseils permettant de présenter le meilleur dossier de crédit immobilier à une banque ou un courtier en crédit.


1) Conditions suspensives
Lorsque vous signez un compromis de vente, vous disposez d’un délai légal de 45 jours pour justifier au vendeur l’obtention de votre crédit immobilier. Passé ce délai, vous pouvez être contraints de payer des pénalités aux vendeurs notamment en cas de refus de votre prêt. Beaucoup d’organismes de crédits refusent de prendre des dossiers à l’étude, une fois ce délai écoulé.

2) Capacité d’endettement
Le taux d’endettement varie d’une banque à l’autre et en fonction des dossiers, mais en règle générale, le montant de l’emprunt ne doit pas dépasser le tiers des revenus NETS de l’emprunteur, soit 33%. Et si les banques ont pu se montrer complaisantes par le passé, la règle est désormais appliquée de manière stricte.

3) Apport personnel
Constituer un apport minimum permettant de payer les frais de notaire, de dossier et de garantie (avec l’offre Credixia, les frais de dossier bancaire et courtage sont offerts) . En effet, de moins en moins de banques acceptent de financer les dossiers de prêt à 110%, sans apport personnel. En règle générale, le client doit apporter 10% minimum du montant emprunté. Selon les établissements et les dossiers, ce taux varie, et certaines banques préfèrent que leur client dispose de 20% d’apport, au minimum. Il est par ailleurs recommandé de conserver une épargne de précaution pour faire face à des dépenses imprévues mais fréquentes lors d’un achat immobilier. 

4) Situation professionnelle
Vous n'avez pas de gros revenus ou vos rentrées financières sont irrégulières ? Sachez vendre vos points forts. Insistez sur votre jeune âge, votre fort potentiel professionnel, la stabilité de vos revenus complémentaires, l'ancienneté chez votre employeur, ou encore une baisse de vos charges fixes dans les années à venir. Si vous devez partir à la retraite avant la fin du crédit, anticipez la baisse de vos ressources. Ne surévaluez pas votre capacité de remboursement.

5) Tenue de compte
La banque étudie soigneusement la situation financière de l’emprunteur : il faut donc éviter d’être à découvert dans les trois à six mois qui précèdent la demande de crédit et, dans la mesure du possible de rembourser ses crédits à la consommation de type revolving. Suivez régulièrement vos comptes et établissez votre budget. En cas d’incident de paiement, différez votre demande de prêt de quelques mois afin de fournir à la banque des relevés de compte solides.

6) Capacité d’épargne
La banque se montrera sensible à votre capacité d'épargne. Réserver chaque mois une somme d’argent à son épargne ne pourra que rassurer le banquier sur votre aptitude à faire face à une certaine pression financière. Elle préfèrera un client à petit revenu justifiant d’une capacité à épargner plutôt qu’un client à fort revenu mais sans effort d’épargne. Il est préférable de repousser de quelques mois sa demande, le temps d’améliorer ses qualités de gestionnaire.

7) Lieu d’acquisition
Plus le marché immobilier de l’endroit où vous achetez est dynamique, plus les chances de revendre votre bien rapidement et dans de bonnes conditions sont élevées. Vous n’y pensez pas forcément quand vous achetez, mais votre banque, elle, a de grande chance d’y faire attention. Il n’y a pas de règle en matière de recherche d’un bien immobilier, mais il existe de nombreuses méthodes pour le trouver.

8) Durée du prêt
Le risque que prend la banque s’amplifie avec la durée de l’emprunt qu’elle accorde. Il peut donc être bien vu de diminuer au maximum la durée de son prêt dans la limite de son endettement. Une solution d’autant plus intéressante que cette réduction de durée peut s’accompagner d’une baisse de taux. Dans ce cas, la durée de remboursement sera plus courte et/ou votre mensualité de remboursement sera moins élevée. Tout ceci réduira fortement le coût total du crédit.

www.credixia.com/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation