Connexion
/ Inscription
Mon espace

Comment bien préparer un investissement en LMNP

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Le réseau de cabinets d’expertise comptable, Compta Expert, fait le point sur cette niche fiscale

Le statut de loueur en meublé non professionnel présente de nombreux atouts, dont un régime fiscal favorable permettant de déduire de son revenu un amortissement des biens loués, à la condition d’avoir opté à un régime réel d’imposition. L’investisseur doit bien entendu respecter les contraintes administratives de ce statut, qui, si elles sont maîtrisables, peuvent s’avérer pénalisantes si elles ne sont pas suivies :

 

1)    Intégrer les spécificités du statut

Les revenus de cette activité sont considérés par l’administration fiscale comme des BIC (Bénéfices Industriels et commerciaux), catégorie de revenus des commerçants et de la plupart des entreprises. Noter, d’une part, que certaines locations meublées sont soumises à la TVA (résidences services), d’autre part, que l’exercice des bonnes options fiscales est subordonné au respect impératif de délais fiscaux qui sont à exercer dès le début de l’activité.

Enfin, avant d’opter pour le statut de LMNP, l’investisseur doit s’assurer de l’intérêt de la mise en place de ce statut, dont les  conséquences fiscales et sociales peuvent ne pas être avantageuses. De même, un démembrement de propriété ou la constitution d’une société doivent en général être écartés ou bien étudiés. 

 

2)    Faire appel dès que possible à un expert-comptable spécialisé

L’intervention d’un cabinet spécialisé permet, dès l’acquisition du bien, d’être certain d’avoir exercé les bonnes options dans les bons délais et, plus tard, d’être également certain que les déclarations fiscales soient établies en bonne et due forme et déposées en temps et en heure. Les frais inhérents à cette assistance sont souvent quasi gratuits via l’adhésion de l’investisseur à un CGA (Centre de Gestion Agrée).

 

3)    S’assurer que la location sera bien une réelle location meublée

Pour être considérée comme une location meublée, le local doit présenter un minimum de meubles et d’équipements, et ce jusqu’à la cuisine équipée (vaisselle, etc…) : l’état des lieux, document important, permettra de prouver le caractère meublé de la location.

www.comptaexpert.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...