Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les taux bas jouent les prolongations

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

1,93% sur 10 ans, c'est le taux le plus bas négocié par CAFPI au cours du mois d’avril. Les autres durées ne sont pas en reste puisque tous les taux ont baissé. Les craintes de remontée du loyer de l’argent, nourries depuis plusieurs mois, étaient-elles infondées ? Non, mais elles ont été différées. Un répit dont profitent les acquéreurs, surtout dans l’ancien.

Qu’est-ce qui pourrait désormais faire retentir le coup de sifflet final à cette période favorable ? La probabilité la plus forte est celle d’une volonté politique de faire baisser l’euro. Nos exportations s’en porteraient mieux, sans doute, mais notre facture en pétrole, gaz et matières premières prendrait un coup de chaud… On reparlerait alors de risque inflationniste.

Mais nous n’en sommes pas là : pour l’instant, en effet, l’intégralité des taux négociés par CAFPI ont baissé sur un mois : pour s’en tenir à la référence, le taux fixe à 20 ans CAFPI a obtenu 2,62% pour ses meilleurs dossiers, le maximum n’étant qu’à 3,10%. Deux taux à comparer avec le taux moyen du marché au plan national, qui était de 3,34% sur la même période. Les taux les plus hauts négociés par CAFPI sont globalement inférieurs de 0,34% par rapport aux taux moyens du marché. La différence était de 0,21% le mois précédent. La « prime CAFPI » est donc en nette progression, une performance remarquable qui intervient en période de baisse généralisée des taux.

 

Marché de l’ancien et du neuf

Les banques ont la capacité financière de prêter, elles sont confiantes dans l’avenir proche et ont besoin de conquérir de nouveaux clients : le crédit immobilier redevient un produit d’appel.

Le marché de l’ancien en profite, en particulier dans les villes où les prix poursuivent leur repli, ce qui n’est pas le cas, en ce moment, à Marseille, Lille, Lyon et Paris. Mais, dans l’ensemble, les acquéreurs n’ont jamais été aussi nombreux à se porter sur l’ancien : 92,35% pour les autres accédants, 81,01% pour les primo-accédants qui, d’après les notaires et les agents immobiliers, privilégient les biens les plus abordables, question de budget.

Le neuf, en revanche, perd des parts de marché. Net recul des permis de construire, programmes annulés ou reportés…, l’offre de logements neufs est au plus bas, voire inexistante dans certaines villes moyennes. Le nouveau Premier ministre a confirmé que le logement restait une priorité nationale. La construction de logements accessibles aux jeunes ménages étant devenue, semble-t-il,  la priorité des priorités.

  

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Baisse de 30% du nombre de PTZ accordés en 2018 et diminution de leur montant de 10%

Analyse de Vousfinancer, 3ème réseau national de courtage en crédit.  Après le recentrage du prêt à taux zéro en 2018, sans surprise, Vousfinancer constate une baisse d'un tiers du nombre de bénéficiaires et une diminution de 10% des montants accordés avec un impact plus fort dans le neuf que dans l'ancien. L'objectif du gouvernement de baisser le coût des aides au logement devrait donc être atteint, au détriment des primo-accédants qui sont les premiers à pâtir de la hausse des prix… 1/ Pour...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Apicap vise les 2 milliards d’euros d’actifs investis

Un quadruplement du montant des actifs investis : tel est l'objectif d'Apicap à l'horizon 2024. Avec l'immobilier comme principal vecteur de croissance. Sous la houlette de son nouveau président, Alain Esnault (voir sa biographie au pied de cet article), Apicap a présenté ses  lignes de force et ses ambitions. On parle ici d'une société de gestion indépendante, spécialisée dans le circuit court du capital investissement (capital développement et capital transmission) et en immobilier...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...