Connexion
/ Inscription
Mon espace

M-Pesa va-t-il révolutionner les pratiques bancaires ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Le service M-Pesa, c’est la possibilité pour l’utilisateur de disposer, sur sa carte SIM, d’un e-compte dans lequel il peut verser de l’argent, le recevoir ou encore le transférer à un tiers. Un premier exemple en Europe, Vodafone vient de lancer en Roumanie son service de mobile-banking M-Pesa qui a déjà révolutionné les pratiques bancaires sur le continent africain. 

Andre Spicer, Professeur de comportement organisationnel à la Cass Business School* de Londres commente le lancement d’M-Pesa en Europe.

« L’introduction de M-Pesa en Europe montre qu’aujourd’hui les innovations proviennent souvent des économies marginales. Par le passé, les nouveaux produits et services étaient créés dans les pays les plus développés comme les Etats-Unis, l’Europe et le Japon, alors qu’aujourd’hui, beaucoup d’innovations sont d’abord développées et testées dans les pays en voie de développement puis étendues aux pays développés. Ce processus donne souvent lieu à des innovations plus simples et plus solides que les ingénieurs dans leurs laboratoires bien financés négligent souvent.

Vodafone s’est focalisé sur la Roumanie, l’une des économies les moins développées d’Europe, pour lancer M-Pesa. Mais il y a un marché potentiellement grandissant pour le genre de services proposés par M-Pesa dans toutes les économies développées. Du fait du changement du niveau et des écarts des revenus, et de la détérioration lente des conditions de vie des citoyens les plus pauvres, beaucoup de produits en demande dans les pays en voie de développement vont trouver un marché prêt à les accueillir parmi les plus démunis des pays développés. Par exemple, le système M-Pesa assure aux personnes plus pauvres, n’ayant pas accès au système financier, un moyen de transférer de l’argent liquide. C’est aussi utile pour des transactions personnelles que pour des activités à petite échelle.

M-Pesa et les autres formes de transactions en liquide représentent une menace à moyen terme pour les grandes institutions bancaires, puisque les banques font des investissements colossaux grâce aux systèmes de paiement. M-Pesa offre une alternative que beaucoup de petits clients peuvent trouver plus attractive. 

Mais la chose la plus importante est que M-Pesa représente la première étape dans l’éclatement des frontières entre le secteur bancaire et le secteur des télécommunications. Les grands acteurs des télécoms comme Virgin,  se positionnent déjà dans le but d’obtenir une part de l’énorme industrie financière. Ce brouillage des frontières des industries pourrait avoir le même effet que « l’effet  iTunes » lorsque les frontières entre l’industrie de la musique et l’industrie technologique se sont écroulées. Peut-être qu’un jour, nous regarderons derrière nous, en nous référant à la banque de détail comme de « l’effet M-Pesa. »


*La Cass Business School, qui fait partie de la City University de Londres, propose un enseignement, des conseils et des recherches innovants, pertinents et tournés vers l’avenir. Située au cœur de l’un des plus grands centres financiers du monde, Cass est l’école de commerce de la Ville de Londres. MBA, Masters spécialisés et diplômes de premier cycle ont une réputation mondiale pour leur excellence et l’École prend en charge près de 100 doctorants. 

Plus d’informations www.cass.city.ac.uk.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...