Connexion
/ Inscription
Mon espace

Augmentation des droits de mutation, quelles conséquences ?

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

L’avis de Damien Desjardins et Fabien Garcelon, cofondateurs de Rez-de-chaussee.com.

Le 16 juillet, le gouvernement a accordé aux départements la possibilité de relever le taux d'imposition sur les transactions immobilières de 3,8  à 4,5% pour les deux prochaines années.
« Cette nouvelle mesure n'aura pas de réel impact sur la prise de décision d’achat des futurs acquéreurs. Le montant reste relativement insignifiant rapporté au budget global moyen d’une acquisition immobilière », précisent Damien Desjardins et Fabien Garcelon.

Néanmoins, les budgets n’étant pas extensibles, il y a de fortes chances que ce montant supplémentaire soit indirectement financé par les intervenants professionnels du marché. En effet, les futurs acquéreurs intègreront cette hausse des droits de mutation en baissant leur budget installation : déménagement, travaux d’aménagement, décoration…

De plus, les droits de mutation entrant directement dans le calcul du budget global, cette hausse pourrait être répercutée sur le prix d’achat, mais bien plus certainement sur les frais d’agences. Tout comme la future hausse de la TVA… « Après les nouvelles modalités à venir liées aux limites du mandat exclusif, le report des honoraires de location uniquement sur les bailleurs, le tout dans un contexte où la chambre des Notaires de Paris observe une baisse de plus de 25% des transactions immobilières, ce sont, une fois de plus, les agences immobilières qui sont prises pour cible » ajoutent les cofondateurs de Rez-de-chaussee.com. 

www.rez-de-chaussee.com

 

  

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

 

Lire la suite...


Articles en relation