Connexion
/ Inscription
Mon espace

52% des bailleurs particuliers ne révisent pas le loyer en cours de bail

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Une fois par an, à la date anniversaire de la signature du bail, les propriétaires peuvent réviser le montant du loyer selon une augmentation ne pouvant excéder l'indice de référence des loyers (IRL).

L’idée largement répandue selon laquelle tous les propriétaires bailleurs profitent de cette occasion légale pour faire progresser le loyer est fausse selon le dernier sondage de Gererseul*, effectuéauprès de quelques 3 500 bailleurs particuliers.  

En effet, plus de la moitié des propriétaires ne valorisent pas le loyer de leur logement locatif en cours de bail, et ce, malgré une hausse continue de l'IRL au cours des deux dernières années : entre le 1er trimestre 2010 et le 3ème trimestre 2012, l’IRL a, en effet, augmenté de 4,9% (123,55 au 3ème T 2012 contre 117,81 au 1er T 2010).

Patrick Chappey, fondateur de Gererseul affirme : « plus de la moitié de nos abonnés propriétaires bailleurs indiquent que la révision annuelle légale n’est pas systématiquement effectuée car, expliquent-ils : la pratique d'un loyer le plus élevé possible, puis revalorisé tous les 12 mois, ne relève pas d’une bonne politique patrimoniale. Elle peut détériorer la relation que le propriétaire a avec son locataire, entrainant un risque de loyers impayés, ou un départ du locataire, avec, à la clé, une baisse du rendement locatif. Si la contrepartie d’une progression du loyer de quelques euros est une vacance locative importante, cela ne vaut pas le coup… »

Un niveau attractif, puis une stabilité du loyer, représentent incontestablement un facteur clé dans l’optimisation de la rentabilité de son investissement locatif.  

Accéder au tableau des valeurs de l'indice de référence des loyers de l’INSEE :

www.insee.fr/fr/themes/conjoncture/indice_loyer.asp 

*Gererseul est une plateforme de gestion locative en ligne destinée aux propriétaires bailleurs, souhaitant gérer seuls leurs investissements immobiliers. Cet outil simple, pratique et interactif de gestion de biens est développé, depuis 2009, par Patrick Chappey. Il accompagne les propriétaires et leur permet d’optimiser leur capital tout en respectant la loi et les formalités qu’impose la gestion locative.

www.gererseul.com

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...