Connexion
/ Inscription
Mon espace

Départ de la course au logement étudiant

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Les résultats du bac marquent le top départ de la course au logement étudiant, dans le parc public comme dans le parc privé. La mauvaise réputation dont les étudiants bénéficient en général - nuisances sonores, mauvais entretien du logement, etc. - a rendu les propriétaires bailleurs méfiants à l’égard de ces candidats à la location. Dommage, car louer à des étudiants est, en réalité, un bon plan pour les propriétaires, tant au niveau des garanties financières que de la fiscalité.

A la recherche d'un logement, les étudiants optent, le plus souvent, pour des biens de petite taille (studios et T1), sauf en cas de colocation ou des logements plus confortables sont partagés. Beaucoup de jeunes recherchent des locations meublées pour une durée correspondant à l'année universitaire, avec un bail de neuf à dix mois.

La location meublée entraine, certes, une gestion plus lourde pour un propriétaire mais, au final, la capacité locative du bien s'avère plus élevée. Avec un nombre grandissant d’étudiants, constamment renouvelé, les propriétaires trouvent facilement preneur en période de rentrée scolaire.

Attention à ne pas rater la période de recherche estudiantine (juillet/août/septembre) car il est plus difficile de choisir le bon candidat locataire en cours d’année ; la demande étant beaucoup moins importante… Si une location dix mois sur douze peut s’avérer pénalisante pour certains bailleurs (et encore, la majorité prennent en compte ce manque à gagner dans les tarifs proposés…), elle peut se révéler, au contraire, fructueuse pour d’autres : le logement libéré en été peut  faire l’objet de locations saisonnières (financièrement intéressantes) s’il est situé dans une zone touristique…

Patrick Chappey, fondateur de Gererseul"Contrairement aux idées reçues, les étudiants représentent l'un des profils de locataires les plus sécurisants, indique Patrick Chappey, fondateur de Gererseul.  Sans revenus ou presque, les étudiants montent, dans la majorité des cas, les dossiers de location avec l'appui des parents. L'implication de ces derniers dans le versement des loyers limite les risques d’impayés. Dans le cas spécifique des colocations, la loi prévoit une clause de solidarité qui engage chaque locataire sur la somme globale due en cas de défaut de règlement. Encore une garantie importante contre les loyers impayés !"

En plus de ces garanties financières, de nombreux avantages fiscaux sont disponibles pour les étudiants et pour les propriétaires qui louent aux étudiants. La pénurie de logements, les loyers surévalués ainsi que les réticences des propriétaires ont engagé l’Etat à soutenir l’accès au logement des étudiants. Ces derniers profitent ainsi d’aides publiques (APL, ALS, dispositifs d’aides Loca-Pass) qui boostent leurs revenus et, du même coup, rassurent les propriétaires. Quant aux bailleurs, ils bénéficient d’avantages octroyés par l’Etat sous forme d’exonérations fiscales, notamment via les dispositifs particuliers.

Dans le cas des locations meublées, l’abattement atteint 50 % si le cumul des loyers ne dépasse pas 32.600 €. Si l’appartement est situé dans une résidence étudiante, le Censi-Bouvard prévoit un abattement de 11 %, étalé sur 9 ans.

Enfin, concernant la bonne tenue de l'appartement, les propriétaires peuvent toujours se rassurer au travers des garanties locatives, des cautions et autres états des lieux.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier commercial : les Etats-Unis au plus haut, les stratégies à haut risque en recul

Selon le dernier baromètre trimestriel de l'immobilier commercial de la plateforme d'investissement BrickVest, réalisé à partir des données recueillies auprès de plus de 5 000 investisseurs : 56% des investisseurs privilégient des stratégies d'investissement à risque modéré, le plus haut niveau atteint sur une période de 24 mois ; en hausse de 7% sur l'année, le marché immobilier commercial américain confirme sa popularité auprès des investisseurs européens. On assiste en effet à un engouement...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Statistiques 2018 de la construction de logements en France

La Chambre Nationale des Conseils-Experts en Immobilier Patrimonial analyse les résultats publiés par l'Observatoire de la Statistique Publique 1/ Logement  En un an, 473 000 logements ont été autorisés à la construction, soit un recul de 5,2% par rapport aux douze mois précédents. Par ailleurs, ce sont 415 500 unités qui ont été mises en chantier sur la même période, avec un fléchissent de 0,6% en comparaison à l'an passé. Au dernier trimestre, les autorisations de logements à la...