Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Pour les Français, le prix des assurances devient problématique, ASSURLY dresse le bilan avec PwC

La proposition de loi de la députée Patricia Lemoine, qui vise à rendre plus accessible le marché de l'assurance emprunteur, est adoptée.

Un an après, Assurly, la néo-assurance de prêt immobilier pensée pour le bien-être de ses clients, s'est penchée sur l'impact de la mise en œuvre de cette loi en lançant une étude quantitative, réalisée par PWC, auprès de 1 000 assurés. Son objectif, évaluer le niveau de connaissance et de compréhension de ces derniers sur la loi Lemoine et définir les attentes et besoins de chacun en matière de gestion assurantielle.

La loi Lemoine, qu'est-ce que c'est ?

. Le droit de résiliation à tout moment de l'assurance emprunteur et sans frais pour les particuliers ayant souscrit un crédit immobilier à usage d'habitation ou mixte (habitation et professionnel)  
. Le droit à l'oubli et l'évolution de la grille de référence de la convention AERAS 
. L'interdiction de solliciter des informations relatives à l'état de santé de l'assuré, pour certains contrats.

L'étude démontre que parmi les personnes interrogées, il existe un faible niveau de connaissance de la loi Lemoine, de ses enjeux et de ses impacts. Elle décrypte également le fait que la complexité des modalités de changement d'assurance reste un point de friction pour les consommateurs : « C'est exactement sur ce constat que nous avons créé Assurly, nous souhaitons simplifier la vie de nos clients en leur faisant une offre facile à comprendre et à adopter - elle est au meilleur tarif, et nous nous chargeons à leur place de toutes les démarches administratives liées au changement, commente Toufik Gozim, CEO d'Assurly. Cette enquête valide notre intuition, et montre la nécessité d'améliorer la communication et l'information au sujet de la loi Lemoine en insistant particulièrement sur le prix ! La majorité des personnes interrogées considèrent payer leur assurance trop chère, mais ne connaissent pas les avantages et économies possibles liés au changement d'assurance. A nous de leur montrer le chemin. »

66% des personnes interrogées savent qu'elles peuvent changer d'assurance à tout moment.

C'était l'une des principales promesses de la loi Lemoine. Un an plus tard, force est de constater qu'une très large majorité des emprunteurs en ont bien saisi les enjeux et confirment être informés de la possibilité de changer d'assurance en cours de route. Une bonne nouvelle, lorsque l'on sait que cette loi a été votée avant tout pour venir en aide aux assurés et augmenter leur pouvoir d'achat. En effet, en leur permettant de changer d'assureur et de souscrire à des contrats individuels plus adaptés à leur profil, ils peuvent ainsi réaliser des gains moyens estimés entre 5 000 et 15 000€.

54% des sondés savent qu'il est possible de choisir une assurance de prêt immobilier autre que celle de sa banque.

L'assurance emprunteur étant souvent perçue comme un sujet complexe, les assurés se sont donc souvent tournés vers le produit d'assurance proposé par leur banque. Un an après, plus de la moitié des personnes sondées savent que l'assurance de leur banque n'est pas obligatoire et parmi eux, 56% souhaitent choisir une autre assurance que cette dernière.

48% des participants savent, que grâce à la loi Lemoine, il n'existe plus de questionnaire de santé pour souscrire à une assurance de prêt immobilier.

L'une des mesures importantes de La loi Lemoine était d'améliorer l'inclusion des personnes les plus fragiles en réduisant les freins à leur assurabilité. Un droit à l'oubli raccourci à 5 ans, après la fin du protocole thérapeutique, sans rechute, au lieu de 10 ans, pour les cancers et les hépatites C et la suppression du questionnaire de santé sous conditions de montant assuré inférieur à 200 000€ et de terme du crédit avant les 60 ans de l'assuré.

87% pensent qu'un prix plus intéressant pourrait les inciter à changer d'assurance de prêt immobilier.

Le prix arrive en première position, sans surprise, quand on demande aux personnes interrogées quel critère les ferait changer d'assurance. 8% affirment vouloir changer pour la richesse de l'offre et seulement 4% évoquent la qualité du service client.

48% des participants considèrent encore payer leur assurance trop chère

Si la loi Lemoine a permis à de nombreux Français de réaliser de belles économies sur leur assurance de prêt immobilier, un an plus tard, force est de constater que la moitié des personnes sondées déclarent encore payer trop cher ! Parmi elles, seulement 55% souhaitent remédier à ce surcoût en prévoyant de changer leur assurance.

Le sujet des assurances reste un point sensible dans l'échange avec les sondés. Parce que c'est un écosystème mal compris, ancien, qui a peu fait bouger les lignes de ses pratiques depuis sa création. Quasiment monopolistique, l'assurance-emprunteur a longtemps été perçue comme un service obligatoirement fourni par sa banque. Un service très cher, et aliénant, puisque beaucoup d'assurés pensaient jusqu'ici qu'il leur était interdit d'en changer.

Ainsi, Assurly a décidé, dès sa création, de bousculer les codes de son métier, et redonne le pouvoir à ses clients, en leur permettant souplesse et économie, en toute liberté.

Lire la suite...


Articles en relation