Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Fort recul de la confiance dans les ETI au second semestre 2022  

296 dirigeants d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) / mid-market ont été interrogés dans le cadre du dernier Rapport d’activité international (International Business Revue) du Groupe Grant Thornton.

Le prix de l’énergie flambe, la confiance en l’économie chute…

Seulement 39% des dirigeants s’estiment optimistes sur les perspectives de l’économie française pour les 12 prochains mois. L’indicateur chute nettement (-23 points) par rapport au niveau observée au 1er semestre 2022.
La moyenne annuelle des perspectives de confiance des chefs d’entreprises pour les 12 prochains mois s’établit légèrement au-dessus de 50% (50,5%) soit des chiffres identiques à ceux observés avant la crise sanitaire. Si la confiance a reculé lors du 2nd semestre, son socle a été suffisamment solide pour résister aux difficultés survenues tout au long de l’année 2022.

Le retour brutal de l’inflation, la hausse des prix des matières premières et surtout la flambée des prix de l’énergie ont contribué au recul du niveau de confiance en 2022. En effet, près de 7 dirigeants sur 10 (69%) estiment que leur facture d’énergie a augmenté de 20% a minima lors des six derniers mois. Et 20% ont vu les prix augmenter d’au moins 50%.

En conséquence, 38% des entrepreneurs vont réaliser des investissements pour optimiser leur process de production et les rendre moins énergivores.

Perspectives 2023 : l’activité, d’emploi et l’investissement vont se maintenir avec une augmentation des salaires prévue pour les collaborateurs

- L’activité

Selon 66% des entrepreneurs interrogés, la hausse des prix de l’énergie devrait se poursuivre en 2023. 28% pensent que l’augmentation des prix devrait être comprise de10 et 30% et pour 20% des répondants, elle serait supérieure à 30%.

Malgré un indicateur de confiance en net recul fin 2022, 51% des patrons d’ETI mid market estiment que leur chiffre d’affaires pourrait progresser en 2023.

Bien qu’en recul de 5 points rapport au 1er semestre 2022, les chefs d’entreprises restent relativement confiants pour leur activité. Seuls 17% pensent voir leur CA diminuer en 2023.

Les projets en matière d’investissement devraient également se poursuivre en 2023. 31% vont investir particulièrement dans de nouveaux bâtiments, 36% (-3 points) dans des machines de production et 50% dans la formation. Ils sont respectivement 42% (+1%) et 46% (+4%) à vouloir augmenter la part consacrée à la R&D et aux technologies de l’information.

Pour 60% des dirigeants, cette situation complexe constitue malgré tout une opportunité pour accélérer la transformation de leur entreprise. Parmi les priorités, le développement de solutions digitales (25%) ou d’intelligence artificielle (21%), 29% vont par ailleurs augmenter les moyens de lutte contre la cybercriminalité.

- L’emploi et les salaires

A 39%, la part des entrepreneurs qui prévoient des embauches en 2023 est stable (-1%), toujours plus élevée que ceux qui procéderaient à des réductions d’effectifs (21%).

Les profils et les compétences numériques sont jugés prioritaires pour 26% des dirigeants, notamment pour participer aux projets de transformation.

Face aux difficultés de recrutement et pour répondre à l’augmentation du coût de la vie, 79% des entreprises vont consentir à des hausses de salaires : 42% vont répercuter le taux de l’inflation sur les salaires, 22% vont augmenter les salariales au-delà de l’inflation. Enfin, 15% accorderont des augmentations, mais qui resteront inférieures à la hausse des prix. 

Robert Dambo, Président de Grant Thornton France conclut : « Les chefs d’entreprises français ont sur affronter un climat complexe au second semestre. Si leur confiance en l’économie française recule nettement, elle ne s’effondre pas. Dans ce contexte, les dirigeants d’ETI savent s’adapter et faire preuve d’agilité : ils accélèrent la transformation de leur entreprise en maintenant à un niveau élevé les embauches et les investissements. Il s’agit de signes concrets et positifs pour l’avenir. Ils démontrent que les entreprises de taille intermédiaire sont des piliers indispensables de la résilience de notre économie. »

Lire la suite...


Articles en relation