Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Récession : 87% des consommateurs comptent faire des économies pour faire face à l’augmentation des prix

Plus de 80% des Français s’inquiètent d’une récession économique à venir dans le pays et une majorité d’entre eux sont prêts à adapter leur comportement d’achat en réduisant leurs dépenses de manière plus ou moins extrême.

Le cabinet de conseil en stratégie internationale Simon-Kucher a récemment sondé les consommateurs français sur la potentielle récession à venir dans le pays. L'étude montre que plus de 80% d’entre eux s'inquiètent d'une récession et que 87% comptent faire des économies en cas d’augmentation des prix, dont 35% d’entre eux en prenant des mesures drastiques : soit en arrêtant totalement d’acheter certains produits, soit en dépensant beaucoup moins qu’avant et en réduisant sensiblement leur consommation

Selon l’étude, tous les secteurs seraient impactés par la récession, avec plus d’un Français sur deux qui envisagent de faire des économies sur cinq secteurs en priorité : les sorties au restaurant (59%), les loisirs (56%), l’habillement (53 %), et les vacances et l’achat de boissons en bars/à l’extérieur à égalité (52%). Seulement 30% des interrogés prévoient de faire des économies sur leurs courses alimentaires, et les frais de transport et de santé seront les moins affectés.

« Face au nombre important de consommateurs qui comptent économiser, l’enjeu des entreprises sera d’innover, fidéliser et rassurer. Les secteurs du retail et des biens de consommation vont devoir notamment se réinventer en termes de promotions » commente Martin Crépy, directeur monde de la practice ‘Biens de Consommation’ et Senior Partner chez Simon-Kucher.

Par ailleurs, Sébastien Vincent, Partner en charge du pôle Loisirs et Tourisme au bureau de Paris de Simon-Kucher, ajoute : « Les projets d’économies des Français pour leurs voyages et vacances sont renforcés par le fait qu’ils sont beaucoup plus regardants en ce qui concerne la durabilité de leurs choix – par exemple en privilégiant les voyages nationaux vs. internationaux, en priorisant d’autres moyens de transports que l’avion, etc. Ces nouvelles priorités nécessitent clairement de l’adaptabilité et de la réactivité de la part des acteurs du tourisme ».

Pour la plupart des secteurs d’activité sur lesquels ils ont été interrogés, les consommateurs réduiront principalement la fréquence d’achat et de sorties/voyages, en gardant le même niveau de produit et de services. Seulement 4% des Français seront prêts à continuer de dépenser, voire d’augmenter leurs dépenses pour consommer de la même manière qu’avant. Seuls les jeunes de 18-24 ans tendront vers une attitude différente face à une récession – en lien avec leur inquiétude moindre vis-à-vis d’une potentielle récession – et prévoient de maintenir davantage leurs dépenses « plaisirs », contrairement au reste de la population.

« Les entreprises ont une certaine marge de manœuvre pour augmenter les prix des produits courants, avec des consommateurs qui s’habituent vite aux prix élevés, mais au vu de l’inquiétude forte envers la récession, repenser leur stratégie pour les semaines et mois à venir va être fondamental afin de maintenir leurs marges et poursuivre leur croissance », ajoute David Vidal, Managing Partner Europe de l’Ouest et Amérique Latine de Simon-Kucher.

Lire la suite...


Articles en relation