Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] IDH et le Conseil du Café-Cacao lancent COCOAPERATION

Ce nouveau partenariat vise à augmenter les revenus de 100 000 producteurs ivoiriens

Lancé par IDH, the Sustainable Trade Initiative et le Conseil du Café-Cacao, Cocoapération a pour ambition d’aider à la transition de la filière cacao vers une activité commerciale viable pour un grand nombre de familles de producteurs de cacao en Côte d'Ivoire. Premier producteur mondial de cacao, la Côte d'Ivoire compte près d'un million de petits producteurs de cacao et un quart de sa population dépend directement ou indirectement du cacao pour sa subsistance et ses revenus. Toutefois, seulement environ huit pour cent (8%) des producteurs de cacao gagnent un revenu décent. Au sein de Cocoapération, IDH et le Conseil mobiliseront les exportateurs de cacao, les chocolatiers et les institutions financières pour collaborer et aligner leurs activités. En travaillant ensemble, les producteurs de cacao assureront une transition vers des activités agricoles plus rentables et plus résilientes.

Le programme Cocoapération fait partie de la feuille de route d’IDH pour le revenu décent. Il permettra de mettre en relation les producteurs de cacao et leurs coopératives avec les institutions financières, les acheteurs et autres partenaires de la chaîne de valeur du cacao. IDH et le Conseil du Café-Cacao aspirent à augmenter les revenus d'au moins 100 000 producteurs de cacao d’ici fin 2025. Ils y parviendront en favorisant l'investissement dans les exploitations cacaoyères pour les transformer en entreprises agricoles plus rentables et plus résilientes. La fourniture de crédit et autres services financiers doit être alignée sur de bons approvisionnements en intrants, les conseils aux producteurs et l'accès à des marchés fiables. Les coopératives ont un rôle crucial à jouer en tant que prestataires de services auprès de leurs producteurs et, si nécessaire, les partenaires de Cocoapération soutiendront leur développement.

Financer des millions

Le Conseil et IDH co-présideront la plateforme Cocoapération avec les acteurs de la filière cacao. En outre, le cofinancement de 2,5 M€ mis à disposition par IDH pour l'innovation et la mise à l'échelle facilitera des améliorations viables dans le secteur du cacao. De plus, le Fonds Farmfit d’IDH soutiendra les organismes de crédit en Côte d'Ivoire dans la réduction des risques et des coûts d'octroi de crédits aux producteurs. « IDH ambitionne de contribuer à l’atteinte d’un revenu décent pour les petits producteurs », déclare Daan Wensing, PDG d'IDH. « Grâce à notre cofinancement pour une approche innovante de soutien aux agriculteurs et à l’investissements du fonds Farmfit, nous comptons faciliter les investissements et renforcer le soutien à des systèmes de cacaoculture plus rentables et plus résilients. Cela ne conduira peut-être pas à un revenu décent pour tous les ménages producteurs de cacao dans les deux à trois prochaines années, mais conduira la plupart des producteurs à combler l'écart de revenu décent. »

Combler l'écart de revenu décent

Grâce à Cocoapération, au moins 100 000 familles de producteurs de cacao de différentes régions de production du pays devraient avoir réduit l'écart moyen de revenu décent de plus de cinquante pour cent (50%) à moins de trente pour cent (30%) d'ici la fin de l’année 2025. « Nous voulons aider les producteurs de cacao à rendre leurs exploitations durables afin qu'ils puissent continuer à travailler de manière autonome. Ainsi, nous offrons non seulement une nouvelle perspective aux producteurs de cacao, mais apportons également de la valeur à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement du cacao en Côte d'Ivoire », explique Mme Mbengone Ayivi, Senior Program Manager de Cocoapération.

Engagements internationaux

L'alliance internationale visant à accroître les revenus est un moyen de rendre les producteurs de cacao plus forts. Cela implique d’offrir une assistance technique, des investissements dans l'amélioration durable des plantations de cacao et de fournir aux producteurs et aux coopératives de meilleures conditions de marché. Le partage mutuel des données contribuera également à atteindre cet objectif.

Mbengone Ayivi rappelle : « La collaboration est essentielle à la réussite de notre mission. Maintenant que nous avons uni nos forces, je suis convaincue que nous pouvons réaliser notre ambition d'offrir à 100 000 familles de producteurs ivoiriens des revenus plus décents. En alliant connaissance, expertise, technologie et meilleur accès au crédit, nous recherchons des solutions pérennes. Ensemble, nous visons à créer les conditions permettant aux producteurs de cacao de développer leur activité agricole et de gagner plus d'argent ».

Lire la suite...


Articles en relation