Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Témoignage] Fonds d’investissement en capital : un allié pour les moments stratégiques de la vie des PME ?

In Extenso, acteur de l’expertise-comptable et du conseil aux TPE-PME, Bee Up Capital, société de capital-investissement et le Crédit Agricole Centre-Est, publient les résultats d’une étude menée auprès de plusieurs centaines de dirigeants de PME de l’Ain, du Rhône et de Saône-et-Loire, sur leurs besoins et attentes vis-à-vis des fonds d’investissement.

Pour répondre à leurs besoins d’accompagnement financier, les PME n’ont pas majoritairement le réflexe de faire appel à un investisseur en capital

Les dirigeants de PME sont 50% à placer l’accompagnement financier comme la forme d’accompagnement la plus nécessaire à la gestion de leur entreprise, devant l’accompagnement stratégique (26%) et l’ouverture sur un réseau d’influence (21%).

Or, seules 21% des PME interrogées ont déjà eu recours à un investisseur en capital. Pour financer un projet, elles sont en effet majoritaires à se tourner vers un prêt bancaire classique (55%) plutôt que vers des modalités de financement plus complexes comme le crédit-bail (20%).

De même, pour les accompagner dans le financement de leur activité ou la relance de leur activité, c’est principalement vers leur banquier (51%) et leur expert-comptable (48%) que se tournent généralement les dirigeants loin devant les investisseurs en capital (11%).

Vers une collaboration plus étroite entre PME et investisseurs en capital ?

54% des dirigeants de PME se déclarent ouverts à ce qu’un investisseur en capital intervienne au sein de leur entreprise.

Les dirigeants interrogés estiment que le recours à un investisseur en capital serait plus particulièrement pertinent lors de phases clés de la vie de leur entreprise, que ce soit au stade de la préparation de la prochaine étape du développement de l’entreprise (44%), au stade de la préparation de la transmission de l’entreprise (36%), ou pour accompagner financièrement le changement de business model de leur PME (26%).

Dans l’hypothèse où ils auraient recours à un investisseur en capital, les dirigeants de PME privilégieraient soit un investisseur qui connait leur secteur d’activité (34%), soit un investisseur dont ils partagent les valeurs (32%). Elles sont également majoritaires à attendre que l’investisseur en capital s’engage pour une durée minimale de 5 ans dans leur entreprise (38%), voire de 7 ans (18%) ou 10 ans (7%). 

Parmi les grandes interrogations que se posent les dirigeants dans leur relation future avec l’investisseur en capital, à 29% ils souhaitent connaître les motivations profondes de l’investisseur dans l’entreprise, à 43% les dirigeants sont désireux de connaitre les attentes sur tous les plans (au-delà des aspects financiers), ils sont soucieux de comprendre (44%) comment l’intervention d’un investisseur en capital va modifier la gestion de l’entreprise et le rôle de l’investisseur aux côtés du dirigeant.

« Ces résultats montrent que les PME sont majoritairement ouvertes à ce qu’un investisseur en capital les accompagne dans leurs projets de développement, à condition que leur expert-comptable ou leur banque, avec lesquelles elles entretiennent une relation de confiance et de proximité, les orientent dans leurs choix », affirme Antoine de Riedmatten, Président d’In Extenso.

« Cette étude nous permet de disposer, à cet égard, du portrait-robot de l’investisseur en capital idéal des dirigeants de PME. Il s’agit d’un investisseur qui connait le secteur de l’entreprise, qui est en phase avec ses valeurs, et qui est prêt à s’engager à long terme avec elle et qui au-delà du retour sur investissement peut contribuer au développement économique », poursuit Sophie Pourquéry, Présidente de Bee Up Capital.

Raphaëlle Comby, Directrice Entreprises au Crédit Agricole Centre-est, conclut : « Cette étude démontre que les chefs d’entreprise ont besoin d’être accompagnés dans leur décision vers le recours à un investisseur en capital. Le Crédit Agricole Centre-est joue naturellement ce rôle de tiers de confiance, pour aider ses clients dirigeants à valider cette opportunité et franchir le pas au bon moment. Le souhait exprimé par les chefs d’entreprise d’avoir un partenaire impliqué sur le long terme peut trouver un parfait écho dans le positionnement du groupe Crédit Agricole, dont la vision et l’engagement à long terme sont constitutifs de leur ADN. »

Lire la suite...


Articles en relation