Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] 34% des salariés s'engagent pour des causes sociales et environnementales

34 % des salariés s’engagent déjà de manière régulière à raison de quelques heures par mois pour des causes sociales et environnementales.

Alors que selon une récente étude IPSOS, 63% des français estiment légitime que l’entreprise propose à ses salariés de s’engager avec elle, Vendredi, la startup sociale qui facilite l’engagement RSE des entreprises en permettant à chaque salarié d’agir pour l’intérêt général, a analysé les préférences d’engagement de plus de 10 000 collaborateurs engagés via la plateforme. 

La volonté de Vendredi est de rendre l’engagement possible, accessible et simple pour tous, selon les envies mais aussi le temps possible à accorder. Selon les données de la startup, 34% des inscrits sur la plateforme déclarent vouloir dédier plusieurs heures par mois à leurs engagements pour des causes environnementales ou sociales. Ils sont également 13% à déclarer vouloir s’engager “3 jours ou plus”, 11% “entre 1 et 3 jours” et seulement 7% ne donnent que “quelques minutes” pour s’engager.

Le plus de Vendredi : S’engager même quelques minutes par mois c’est aussi avoir un impact positif sur la société ! Voici quelques exemples d’actions mises en place par Vendredi qui ne prennent que quelques minutes par mois : Diffuser de l’information pour une association, faire un don financier, faire un don matériel à un point de collecte, se sensibiliser à une cause grâce à un défi solidaire, etc. 

Les salariés préfèrent s'engager dans des missions de compétences.

Selon le baromètre RSE 2021 de la startup, 70% des entreprises veulent améliorer leur impact mais seulement 30% d’entre elles estiment qu’elles vont assez loin aujourd’hui. Pour accélérer la transition sociale et environnementale des entreprises, Vendredi propose notamment aux collaborateurs une variété d’actions permettant de s’engager de quelques minutes à plusieurs jours, seul ou en équipe, avec ou sans compétences. Ces derniers sont 46% à privilégier les missions de compétences, c’est à dire la mise à profit de la compétence d’un salarié à la disposition d’une association (refonte d’un site internet, aide juridique, etc.) ; 41%, les missions “coup de pouce”, c’est à dire qui ne nécessitent pas de compétences particulières ; 12% préfèrent les missions de mentorat, soit les missions d’accompagnement de moyenne et longue durée.

Le plus de Vendredi : Selon la plateforme, les missions qui ont reçu le plus de candidatures ces derniers mois sont : (1) La participation à des ateliers de sensibilisation au changement climatique, en physique ou en ligne avec la Fresque du Climat ; (2) La distribution de nourriture, notamment lors de petits déjeuners solidaires ou encore de dîners chauds grâce à la Chorba ; (3) La participation à des opérations solidarités comme l’opération “Paquets cadeaux de Noël” au BHV Paris ; (4) Les opérations de mentorat afin d’accompagner un jeune à réussir ses études ou encore à témoigner de son métier pour susciter une vocation.

L'environnement reste la thématique d'engagement péférée des salariés.

Selon le baromètre RSE publié en 2021 par la startup, la cause environnementale se démarque comme la priorité RSE n°1 des entreprises françaises, toutes tailles confondues. Un résultat en accord avec les envies des salariés de s’engager toujours plus pour l’environnement puisque la cause environnementale arrive en première position des préférences thématiques des collaborateurs, avec plus de 1600 actions réalisées grâce à Vendredi, devant la solidarité (+ 1400 actions), l’éducation (+ 1270 actions) ou encore la santé (+ 1100 actions).

Le plus de Vendredi : Il existe plusieurs manières de sensibiliser et engager ses salariés pour l’environnement. Voici quelques exemples d’actions mises en place par Vendredi : organiser des évènements (teams building solidaires, challenges en interne) et ateliers de sensibilisation (organiser une Fresque du Climat, Fresque de la Forêt, etc.), mettre en place un crédit solidaire (le don d’un ou plusieurs jours par mois/an mis à disposition des salariés pour s’engager), calculer le bilan carbone de l’entreprise, etc.

Lire la suite...


Articles en relation