Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Rapport GAFAnomics Quarterly de Fabernovel

Le décryptage trimestriel

Les valeurs de la tech sont entrées dans une zone de turbulence au quatrième trimestre.

L’index Fabernovel composé de 20 géants de la tech dans le monde a vu ses performances boursières chuter au dernier trimestre de l’année fiscale de 17%, représentant une perte de valorisation de 2 300 milliards de dollars, soit près de la valeur totale générée par ces mêmes géants en 2021. En cause : le manque de visibilité et l’incertitude globale liée au contexte sanitaire et géopolitique de ces derniers mois qui ont mené à un fort décrochage des indices boursiers. Seul secteur qui se démarque, celui de l'énergie qui affiche une performance de +29% profitant de la reprise économique avec le retour au bureau notamment. Même les acteurs tech dont les estimations pour 2022 ont été revues à la hausse comme Tesla ne sont pas épargnés par cette crise de confiance.

Dans le flop : Facebook, un modèle qui s’essoufle

Avec une baisse de 382 milliards de dollars de valorisation boursière, le groupe Meta subit le plus grand décrochage du trimestre et sort du club des entreprises billionaires” analyse Jean-Christophe Liaubet, associé chez Fabernovel. “Meta vit actuellement une véritable crise de confiance de toutes ses parties prenantes et quand bien même sa vision technologique avec le métavers serait la bonne, l’entreprise doit avant tout changer son modèle et remettre son écosystème au cœur de sa stratégie, incluant ses utilisateurs”.

Même si Meta continue de croître avec un chiffre d’affaires de +20% (34 milliards de dollars), ses revenus publicitaires affichent un net ralentissement — tendance qui devrait perdurer aux prochains trimestres — et pour la première fois de son histoire l’entreprise a connu une baisse de son nombre d’utilisateurs actifs mensuel (-1 million par rapport au 3ème trimestre).

Dans le top  : Apple s’impose sur (presque) tous les tableaux

Après avoir passé la barre des 3 000 milliards de capitalisation boursière en janvier, Apple réalise le meilleur trimestre de son histoire en termes de revenus (+11% par rapport au même trimestre de l’année précédente), dépassant une nouvelle fois les prévisions des analystes. L’entreprise arrive à s’imposer à la fois sur le hardware comme le software” commente Pierre Gonnet, analyste chez Fabernovel et co-auteur de l’étude GAFAnomics Quarterly.

Les performances ont été meilleures dans toutes les lignes de produits - sauf l’iPad - et ce malgré la crise des composants, qui l’a contraint à réduire sa production d’iPhone 13. La vente de services enregistre l’augmentation la plus forte (+25% par rapport au trimestre précédent), ce qui a aidé à compenser des pertes dues à l’inflation et aux problèmes d’approvisionnement.

La surprise : Microsoft, prochain leader du jeu vidéo

En acquérant le studio de jeu vidéo Activision Blizzard pour 69 milliards de dollars, Microsoft réalisera la transaction la plus importante de l’histoire du marché du jeu vidéo et la transaction en trésorerie la plus importante jamais réalisée à ce jour. Si l’opération aboutit (courant 2023), le géant de l’informatique deviendra alors le 3ème acteur mondial du gaming. Microsoft se positionnerait alors sur les trois piliers structurants du futur du gaming : les communautés, le contenu et les actifs technologiques. Même si les jeux d’Activision resteront certainement accessibles aux utilisateurs d’autres consoles concurrentes comme la Playstation de Sony, le Gamepass semble reprendre tous les super-pouvoirs des GAFA. Cependant, il laisse déjà présager une future situation monopolistique sur les jeux en ligne par abonnement.

A lire également :

Lire la suite...


Articles en relation