Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Pour un meilleur partage de la valeur via le dividende salarié

Thibault Lanxade, ancien Vice-Président du Medef et Président de la société Luminess, milite pour un meilleur partage de la valeur au travers du dividende salarié. 

Le début d’année est le moment des résultats des entreprises sont publiés et du dévoilement des montants des dividendes versés aux actionnaires. Il y a fort à parier que ceux-ci s’inscriront dans la dynamique de l’an passé.

En 2021, 66 Mrds€ avaient été distribués aux actionnaires des entreprises françaises. Cette année, 412 Mrds€ pourraient être distribués au niveau européen, soit 9% de plus que l’année passée, un record, et la preuve de la capacité de résilience de nos entreprises, alors qu’elles non plus n’ont pas été épargnées par la crise sanitaire.

Chaque année, ces mêmes entreprises distribuent environ 8 Mrds€ à leurs salariés au titre de la participation, pour un montant en moyenne à 1 500€ par an. Un chiffre encore trop maigre pour un mécanisme complexe qui à ce stade ne concerne qu’un tiers des salariés parmi les 15 millions de salariés en France.

C’est dans ce contexte que Thibault Lanxade prône un meilleur partage de la valeur au sein de l’entreprise. Dans son manifeste Le dividende salarié, publié le 14 octobre 2021 aux éditions Télémaques, il propose une réconciliation entre les salariés et les chefs d’entreprise, entre la société et les pouvoirs publics… Celle-ci passe par le conditionnement du versement de dividende au profit des actionnaires à la distribution d’un dividende salarié.

Ce dispositif garantit une répartition plus juste de la valeur ajoutée de l’entreprise et entraînerait une refonte de la place de l’entreprise dans la société. Cette proposition pourrait permettre d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés en leur versant un montant s’élevant en moyenne à un treizième ou quatorzième mois.

Au-delà d’apporter une réponse aux enjeux du pouvoir d’achat, au cœur de la campagne présidentielle, une telle proposition permettrait sans nul doute de changer en profondeur les relations entre chefs d’entreprise et salariés, le regard porté sur les entreprises, et repositionner ce dernier au-delà d’un simple rôle de pourvoyeur d’emplois mais bien acteur du partage de la valeur.

Thibault Lanxade a rencontré l’ensemble des responsables des organisations patronales et syndicales de salariés, les représentants de nombreux candidat à l’élection présidentielle afin de leur proposer ce dispositif.

Lire la suite...


Articles en relation