Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Les SCI résilientes face à la crise du Covid au 1er semestre 2021  

Rock-n-Data publie son étude sur les performances des SCI (Sociétés Civiles Immobilières) du 1er semestre 2021. Les SCI ont pour objectif d'investir les capitaux dans l'acquisition d'actifs immobiliers, en vue de leur location et de leur gestion. Au 30 juin 2021, les actifs nets globaux gérés par ces SCI s’élevaient à 12,23 Mrds€ (sur un échantillon de 17 SCI analysées). 

En 2020, la pandémie a fortement impacté l’économie. En France, le PIB a chuté de 8%. L’immobilier a aussi été touché, sur le plan de la gestion locative notamment. La valeur liquidative des SCI a toutefois augmenté de 2,60% en moyenne en 2020, taux hétérogène parmi les SCI.

En 2021, les premiers mois ont été marqués par de nouveaux confinements mais également par la vaccination de la population française. Les SCI étant majoritairement investies à hauteur de 50% dans des actifs de bureaux, elles ont largement été dépendantes de la mise en place du télétravail et de la prudence des investisseurs sur cette typologie. Cependant, le retour à la vie quasi-normale en juin 2021 a gonflé l’optimisme des investisseurs. Au 30 juin 2021, la valeur liquidative moyenne des parts de SCI avait progressé de 1,88%, laissant espérer de belles perspectives.

La SCI Capimmo représente plus de 40% de l’échantillon analysé

Sur les 17 SCI analysées, l’actif net a permis de comparer les SCI entre elles. Cette donnée est calculée en sommant l’ensemble des actifs auxquels on soustrait toutes les dettes de la SCI. Ce résultat est ensuite divisé par le nombre de parts de la SCI. La moyenne du nombre de part par SCI est de 10 millions, même si la majorité des SCI comptent entre 1 et 3 millions de parts. L’actif net de toutes les SCI s’élève à 12,23 Mrds€. La SCI Capimmo concentre la plus grande partie de cette somme.

La répartition typologique des investissements des SCI est également inégale. À la fin du premier semestre 2021, les actifs de bureaux sont toujours les plus représentés avec près de 50% du patrimoine des SCI composés de bureaux.

La deuxième typologie préférée des SCI sontles logements, représentant 23,34% du patrimoine. Enfin, les commerces clôturent la marche du podium des typologies des SCI.

L’Île de France reste le centre des investissements

L’opacité des SCI ne nous a pas permis d’analyser de manière complète leurs acquisitions du semestre. Nous pouvons tout de même observer la répartition géographique de leur patrimoine. Au 30 juin 2021, la répartition est assez homogène entre Paris, l’Ile de France et les Régions, avec en première position l’Ile de France regroupant 27,67% des actifs des SCI.

La volonté de mutualiser les risques s’exprime également dans l’achat d’actifs à l’étranger. Les SCI ont investi 20% de leurs actifs en dehors de France, avec comme destination privilégiée l’Allemagne qui capte 8% des investissements.

La performance des SCI se mesure à l’appréciation (ou la dépréciation) de la valeur liquidative des parts. En 2019, dernière année non perturbée par la crise du Covid, la performance annuelle s’établissait à 4,38%. En 2020, cette progression des prix a ralenti avec la crise, sans pour autant devenir négative, prouvant la résilience de ce produit immobilier. Durant ces 6 premiers mois de 2021, les performances des SCI ont non seulement poursuivi leur progression, mais elles font également mieux qu’en 2020. En 6 mois, les SCI ont déjà réalisé 72% de leur performance de l’exercice précédent, laissant présager un futur prometteur et un retour au niveau d’avant crise (les performances passées ne préjugent pas des performances futures).

Lire la suite...


Articles en relation