Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Vers une modernisation de la stratégie d’avantages sociaux pour attirer et retenir les talents

Gras Savoye Willis Towers Watson publie les résultats de son enquête mondiale sur les tendances en matière d’avantages sociaux. Menée en 2021 auprès de 3600 entreprises dans le monde dont 83 en France, cette étude met en exergue la nécessité pour les employeurs de personnaliser la stratégie d'avantages sociaux pour mieux favoriser le bien-être de leurs salariés et l'optimisation des coûts.

Quatre enseignements majeurs

- Près des trois-quarts des entreprises dans le monde (72%) prévoient de différencier leur programme d'avantages sociaux de ceux de leurs concurrents, mais également de personnaliser leur expérience salariée afin de répondre à leurs besoins spécifiques au cours des deux prochaines années.

- Les entreprises souhaitent agir sur un large éventail de mesures : le bien-être, l'inclusion et la diversité, le choix et la flexibilité des avantages, la communication, la valorisation des avantages ou encore les risques ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance).

- La plupart des employeurs aspirent à optimiser leur stratégie grâce au numérique au cours des deux prochaines années.

- La gestion des coûts et des risques et l'harmonisation des avantages font partie des objectifs majeurs.

Une intensification du développement des stratégies des avantages sociaux

Le durcissement du marché du travail, le télétravail et la restructuration des entreprises sont les principaux facteurs qui déterminent une stratégie d'avantages sociaux. Cette enquête révèle qu’1 entreprise sur 5 n'a pas encore de stratégie claire et définie d’avantages sociaux. Pour faire face à cette problématique, 68% des entreprises envisagent de différencier leur politique d'avantages sociaux de celui de leurs concurrents et de personnaliser l'expérience en fonction des besoins spécifiques des salariés. Elles ne sont que 14% à réaliser cette démarche actuellement.

« La tendance au développement des avantages sociaux s'intensifie : les coûts restent une priorité, mais de nombreux employeurs portent leur attention sur le bien-être et l'expérience salarié, poursuivant une tendance amorcée en 2019 », observe Liliane Spiridon, Directrice Health & Benefits de Gras Savoye Willis Towers Watson. Les employeurs prennent à bras le corps le sujet de l’Inclusion et la Diversité ainsi que celui des risques ESG. Ils accélèrent également la digitalisation des services, notamment la téléconsultation et l’accompagnement psychologique. Enfin, ils poursuivent leurs efforts pour maintenir les liens sociaux et aider leurs salariés dans leur vie privée (aidants, équilibre vie privée / vie pro). »

Aujourd'hui, l’amélioration de l'expérience salarié se présente comme une des priorités des entreprises dans leur stratégie d'avantages sociaux pour les deux prochaines années. Parmi les renforcements majeurs, l'accompagnement psychologique est cité à 56% par les entreprises. La responsabilité sociale et solidaire (50%) et l'hygiène de vie (47%) font également partie des nouvelles offres d'avantages sociaux souhaitées par les entreprises. Incontestablement, le bien-être au travail se situe également au cœur des politiques de ressources humaines.

Vers un engagement des entreprises dans le bien-être au travail

Les principales préoccupations des entreprises concernant leurs salariés sont à 48% : le stress, l'épuisement professionnel et les problèmes de santé mentale. L’enquête met en exergue quatre dimensions clés du bien-être : physique, émotionnel, financier et social. Les employeurs identifient le bien-être émotionnel (69%) comme la dimension la plus vulnérable et l'une des principales priorités des deux prochaines années. Le bien-être social arrive en deuxième position avec 62%.

Accéléré par la crise sanitaire que nous traversons, le bien être des collaborateurs est donc devenu un enjeu stratégique pour les entreprises. Ces dernières ont tout intérêt à tirer les leçons de cette crise pour mettre en place des processus organisationnels qui concilient au mieux la performance de l'entreprise avec les attentes de leurs collaborateurs. Les employeurs ont ainsi à l’esprit des indicateurs de succès tels que l’optimisation des coûts, l'amélioration du bien-être des salariés ou de l'expérience salarié qui sont des mesures de réussite importantes. A ce titre, les entreprises souhaitent agir sur un large éventail de mesure : le bien-être, le choix et la flexibilité des avantages, la communication et la valorisation des avantages. Pour cela, la plupart des employeurs aspirent à optimiser leurs actions grâce au numérique. 60% des entreprises souhaitent proposer dans les deux ans, une expérience digitale personnalisée à tous ses salariés quant à leur gestion des avantages sociaux dans le but de conforter la marque employeur.

Pourquoi l’expérience salarié est un enjeu majeur pour les entreprises

La moitié des employeurs pense que leur offre d'avantages sociaux répond aux besoins des salariés et en améliore la perception de leurs conditions de travail. Une telle stratégie est un véritable enjeu dans l’expérience salarié.

Pour cela, améliorer la compréhension de la valeur des programmes par les collaborateurs est une priorité essentielle pour l'expérience salarié selon 67% des dirigeants. Cette stratégie s’exercera notamment grâce à des aides dans l’utilisation de leurs avantages : meilleure circulation de l’information (52%), mise en place de chatbot (29%) ou d’un self-service (26%).

La plupart des employeurs prennent déjà des mesures pour déployer les technologies numériques au service de la santé et du bien-être. En effet, les trois quarts ont mené des actions pour offrir un dispositif de téléconsultations à leurs salariés ou le prévoient dans les deux ans (76%). Une grande majorité (95%) disposent déjà d’un service d’accompagnement psychologique en ligne, et les deux tiers possèdent déjà ou envisagent de déployer dans les deux prochaines années des applications de bien-être (méditation, fitness, trackers, etc.).

Dernier élément majeur révélé par l’enquête : afin de soutenir leurs collaborateurs, 2 entreprises sur 5 prévoient ou envisagent de (mieux) former leurs collaborateurs, notamment les managers. 

« Les entreprises l’ont bien compris, les outils numériques et technologiques peuvent grandement aider les salariés à être plus productifs et connectés. Mais ces outils peuvent également être utilisés pour les programmes d’avantages sociaux et se mettre au service de la santé et du bien-être des collaborateurs. Cela permet d’enrichir l’expérience salarié et in fine de valoriser l’entreprise », conclut Laurent Termignon, Directeur de l’activité Talent & Rewards de Gras Savoye Willis Towers Watson.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation