Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] La France sort du classement des 10 Marques Nation les plus fortes

Les meilleures Marques Nation du monde sur la voie de la reprise avec une hausse de 7%

La France ne fait plus partie du top 10 des marques nationales les plus fortes au monde, selon le rapport Brand Finance Nation Brands 2021

Brand Finance détermine la force relative des Marques Nation sur la base d'un tableau de bord évaluant l'investissement dans la marque, l'image de la marque et la performance de la marque. La méthodologie de Force de Marque pour les Marques Nation inclut les résultats du Global Soft Power Index – l'étude la plus complète au monde sur les perceptions des Marques Nation, en interrogeant plus de 75 000 personnes dans plus de 100 pays.

La France est passée du 9e au 16e rang dans le classement de Force de Marque, avec un score d’indice de Force de Marque de 75,4 sur 100. Selon l’étude de Brand Finance, le pays a enregistré des scores moyens pour les perceptions de sa gestion de la pandémie à l’international, tandis que la perception au niveau national était particulièrement faible.

La France a conservé la 6e position en termes de valeur de marque, enregistrant ainsi une augmentation de 10% à 3 000 Mrds$. Pour Bertrand Chovet, Directeur Général de Brand Finance France : « Les grandes Marques Nation mondiales ont été particulièrement affectées dans leur leadership par la Pandémie. Et si la France - du fait des initiatives sur la numérisation et l'attractivité commerciale - souffre moins que d'autres leaders au cours des dernières années, elle doit largement progresser sur son faire-savoir, notamment sur ses dimensions visionnaires et éviter d'être cantonné au critique de ses détracteurs. »

Le Covid-19 a nui à la perception des plus grandes économies du monde

Dans le même temps, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Japon sont tous sortis du classement des 10 Marques Nation les plus fortes en raison de la perception de la façon dont ils ont géré le Covid-19.

Le Royaume-Uni, passant de la 2e à la 14e rang avec un score de Force de Marque de 77,4, notamment avec un score Global Soft Power Index moyen à l'international et une perception domestique particulièrement faible.

Le Japon a reculé du 7e au 15e avec un score de 76,7, là aussi mal perçu par les japonais sur la gestion de la pandémie. Cependant, cela est polarisé puisque la perception de l'étranger reste excellente avec les scores parmi les plus élevés au sein de l'étude Global Soft Power Index.

Les États-Unis, qui sont passés de la 4e à la 17e avec un score de 75,1, ont enregistré de mauvais scores au niveau national comme international, et étaient également l'une des nations les moins bien classées par les spécialistes.

Néanmoins, bien que la Force de Marque de ces nations ait particulièrement souffert, ces nations figurent toujours dans un top 10 inchangé lorsqu'elles sont classées en termes de valeur de marque.

Pour David Haigh, PDG de Brand Finance : « Il sera important pour les plus grandes économies du monde de se concentrer sur le rattrapage qu'elles ont perdu en termes de force de marque, afin de protéger la valeur de leur marque. Le Royaume-Uni, les États-Unis et le Japon ont tous obtenu de mauvais résultats au niveau national pour leur gestion du Covid-19 et ils doivent rétablir cette confiance avec leurs populations respectives. »

La Suisse est la marque nationale la plus forte au monde

La Suisse est la marque nationale la plus forte au monde avec un score de Force de Marque de 83,3 sur 100. Le score de Force de Marque de la Suisse est resté stable, tandis que les pays qui l'entourent ont été particulièrement affectés, ce qui a permis à la Suisse de se hisser à la première place. Selon l'étude de Brand Finance, la nation alpine a vu les perceptions à l'international augmenter légèrement à la suite de sa forte réponse au Covid-19, en utilisant un mélange de mesures obligatoires et non obligatoires pendant la pandémie pour contrôler la propagation du virus. Par exemple, les entreprises non essentielles ont dû fermer, mais l'ordre du gouvernement de rester à la maison n'a jamais été que consultatif – confiant aux gens de prendre la décision par eux-mêmes.

Cela reflète le modèle de gouvernement de la Suisse, le public étant autorisé à exprimer son opinion sur les lois par le biais de référendums fréquents - l'année dernière, la population a rejeté une motion visant à mettre fin à son accord sur la liberté de circulation avec l'UE et a voté comme illégale toute discrimination sur la base de l'orientation sexuelle.

David Haigh, PDG de Brand Finance, commente : « La petite taille n'est pas un obstacle pour occuper une position solide en termes de Force de Marque pour une nation et la Suisse, qui s'assure la première place cette année, en est l'exemple parfait. La Suisse a tenu bon tandis que d'autres pays ont faibli au cours de la pandémie. Cependant, la nation a récemment été mise sous les projecteurs avec la fuite des Pandora Papers, ce qui pourrait entacher sa réputation alors que les conseillers financiers suisses sont scrutés sur la scène mondiale. »

Germany glisse au 5e rang

Nation la plus forte l'année dernière, l'Allemagne, est tombée à la 5e position au sein du classement de Force de Marque à 82,6 sur 100 (-2,3 points). Malgré les éloges sur la scène mondiale pour son leadership solide et stable pendant 16 ans, Angela Merkel voit ses résultats mitigés sur son sol. Les perceptions nationales sont systématiquement moins favorables sur toutes les dimensions des mesures que par les homologues étrangers, en particulier en ce qui concerne les piliers Affaires & Commerce mais aussi Influence issus du Global Soft Power Index.

L'Australie et la Nouvelle-Zélande entrent dans le top 10

L'Australie, en hausse de cinq places au 6e rang, et la Nouvelle-Zélande, en hausse de sept places pour se classer 10e, sont toutes deux entrées dans le top 10 en termes de Force de Marque, avec des scores de 81,3 et 80,2 respectivement. Les pays d'Australasie étaient réputés pour avoir extrêmement bien géré les premiers jours de la pandémie. Les deux ont été félicités pour leurs confinements sévères et leur réaction rapide aux vagues ultérieures, ce qui a entraîné un nombre minimal de cas et leur a permis de rouvrir au niveau national beaucoup plus tôt que les autres.

Au moment de notre étude, les deux nations ont obtenu de bons résultats sur tous les critères avec des perceptions au niveau national et international de leur gestion de la pandémie. Cependant, le déploiement du vaccin dans ces deux pays a pris du retard par rapport à ses homologues mondiaux, ce qui pourrait entraver leurs scores à l'avenir.

Briser le monopole occidental

Singapour et les Émirats Arabes Unis ont brisé le monopole occidental dans le classement de la Force de Marque des Marques Nation, revendiquant respectivement la 4e et la 11e position. Avec un score particulièrement élevé sur les piliers du Global Soft Power Index que sont les Affaires et le Commerce et la Gouvernance, Singapour continue de prospérer à la fois dans la région de l'Asie du Sud-Est et dans le monde. La Cité-État - réputée pour la haute qualité et l'efficience de ses soins de santé - a déjà entièrement vacciné 82% de sa population totale. Singapour est sur la bonne voie pour atteindre l'objectif du gouvernement d'une « toute nouvelle normalité ».

Les Émirats Arabes Unis ont grimpé de trois places dans le classement de Force de Marque après une augmentation de 2,5 points de leur score à 79,1 sur 100. Les perceptions à l'étranger des prouesses de la nation sur le pilier Education & Science sont élevées, et le succès de la mission Emirates Mars en est clairement un facteur. Les Émirats Arabes Unis se distinguent également par leur réponse au Covid-19 et obtiennent des scores élevés sur les piliers Influence comme Affaires et Commerce, qui devraient tous deux bénéficier d'un nouvel élan grâce à l'Expo 2020 inaugurée à Dubaï ce mois-ci. L'augmentation continue de la Force de Marque et de la valeur de la marque témoigne de la stratégie du pays de diversifier son économie pour une croissance à long terme.

Les Marques Nation commencent à rebondir après Covid-19

Selon le dernier rapport Brand Finance Nation Brands 2021, les 100 Marques Nation les plus valorisées au monde ont enregistré une augmentation de 7% de leur valeur de marque depuis 2020, signalant que la reprise est en cours après la pandémie de Covid-19.

Bien que ce soit un signe positif, l'incertitude persiste et les valeurs des Marques Nation n'ont pas encore atteint les niveaux d'avant la pandémie. À 90,8 trilliards de dollars USD, la valeur totale des marques dans le classement des 100 premiers cette année est toujours inférieure de 7% à celle de 2019.

Pour David Haigh, PDG de Brand Finance : « Contrairement aux précédents krachs économiques de l'histoire, celui-ci est unique. La récupération est inégale et repose sur la combinaison de stratégies de réponse initiales au Covid-19, ainsi que sur un déploiement réussi de la vaccination. Nous commençons cependant à prendre un virage et assistons aux premières pousses de la reprise alors que les Marques Nation les plus valorisées au monde commencent à revenir à des valeurs de marque d'avant la pandémie. Mais les résultats sont variés, et cela pourrait prendre des décennies pour récupérer la valeur de marque perdue, créant une disparité encore plus grande entre les Marques Nation les plus et les moins valorisées. »

Les États-Unis et la Chine en tête du peloton

Il n'y a eu aucun mouvement dans le top 10 cette année, chaque nation conservant son rang de l'année dernière. L'ensemble des 10 premiers ont enregistré une légère augmentation de leur valeur de marque cette année, conformément à la tendance mondiale du classement.

Les États-Unis et la Chine restent dans une ligue à part, revendiquant respectivement la première et la deuxième place du classement. Les États-Unis ont enregistré une augmentation de 5% de leur valeur de marque à 24 800 Mrds$ au cours d'une année marquée par de grands changements politiques et économiques avec la prise de fonction du président Joe Biden. De même, la Chine a enregistré une hausse de 6% de sa valeur de marque à 19 900 Mrds$. Les deux pays ont célébré la reprise économique depuis le début de la pandémie, contribuant à l'augmentation de la valeur de leur marque. L'économie chinoise a été la première à se redresser - à un rythme fulgurant - en tant que seule nation à enregistrer une croissance positive du PIB à la fin de 2020 et à un rythme record au premier trimestre de cette année.

Beaucoup pensaient que les relations s'amélioreraient entre les deux superpuissances sous la direction de Biden, après les années turbulentes de Trump, mais cela n'a pas été le cas jusqu'à présent avec les sanctions imposées, les restrictions mises en place sur les investissements américains en Chine et l'examen de l'origine de la pandémie de Covid-19.

David Haigh, PDG de Brand Finance précise : « Les superpuissances de l'Ouest et de l'Est dominent sans surprise le classement Brand Finance Nation Brands, la Chine restant sur les talons du leader de longue date, les États-Unis. La reprise et la croissance économique de la Chine ne montrant aucun signe de ralentissement, alors que la croissance a atteint un niveau record en début d'année, il ne fait aucun doute que l'écart continuera de se réduire dans les années à venir. »

Digital Estonia est la marque nationale à la croissance la plus rapide au monde

L'Estonie est la Marque Nation à la croissance la plus rapide au monde, enregistrant une croissance de 38% de sa valeur de marque pour atteindre 39 Mrds$. L'État balte a investi dans son infrastructure numérique bien avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe le monde, avec, fait incroyable, 99% des services gouvernementaux du pays se réalisant en ligne.

La numérisation avancée du pays l'a mis sur le devant de la scène pendant la pandémie. Le même jour où le gouvernement a annoncé l'état d'urgence, le ministère estonien des Affaires Economiques et des Communications a lancé un hackathon en ligne pour identifier des solutions aux problèmes induits par la pandémie résultant en un chatbot pour répondre aux questions des citoyens et à la réorientation des plateformes en ligne pour jumeler les bénévoles à ceux dans le besoin. De plus, par exemple, n'importe qui dans le monde peut demander une résidence électronique en Estonie, ce qui lui permet de créer et de gérer une entreprise basée dans l'UE entièrement en ligne.

Pour David Haigh, PDG de Brand Finance : « Avec certaines des principales nations mondiales dont les lacunes numériques ont été mises en évidence pendant la pandémie, le modèle estonien axé sur le numérique pourrait être un modèle à suivre pour les autres. »

Lire la suite...


Articles en relation