Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Baromètre] L’indice Equalis progresse de 27%

Equalis Capital, première société de gestion à se consacrer à l’actionnariat salarié des ETI et PME, publie son Baromètre de l’actionnariat salarié des sociétés non cotées. L’indice Equalis poursuit sa progression pour la 6ème année consécutive.

L’actionnariat salarié reprend de plus belle dans les PME et ETI

Depuis 2016, Equalis Capital mesure chaque année, à la manière du CAC 40, la valorisation des sociétés non cotées qui ont fait le choix d’ouvrir leur capital aux salariés. Pour la première fois, Equalis Capital propose une étude exhaustive de l’actionnariat salarié dans le non coté qui permet de mesurer sa diffusion réelle dans les différentes catégories d’entreprise : grandes entreprises, ETI et PME. Ce calcul donne une vision objective de la performance moyenne de ces entreprises et du retour sur investissement pour les salariés actionnaires.

L’indice Equalis, qui reflète la valorisation de 42 entreprises non cotées à actionnariat salarié, enregistre une progression de 27% en 2021, soit 177% sur 5 ans. Il s’agit ainsi de la 2ème hausse la plus importante de l’indice depuis sa création, preuve que l’actionnariat salarié est un dispositif solide, qui permet de pérenniser les entreprises tout en partageant la valeur, même en temps de crise.

« Chaque année, notre baromètre montre que l’actionnariat salarié est la meilleure manière de partager la valeur de l’entreprise, car il permet aux salariés de capitaliser sur leur travail sans peser sur la compétitivité des entreprises mais au contraire en la renforçant », déclare Jean-Philippe Debas, Président d’Equalis Capital.

Vent d’optimisme sur l’actionnariat salarié dans les sociétés non cotées en 2021

Après une année 2020 marquée par la crise sanitaire et économique qui a poussé la plupart des ETI et PME séduites par l’actionnariat salarié à reporter leur projet, 2021 a bénéficié des premiers effets de la loi Pacte en faveur de l’actionnariat salarié, dont la possibilité d’investir jusqu’à un an de salaire, de bénéficier d’une décote passée de 20 à 30%, ou encore l'abondement unilatéral du PEE.

Equalis Capital a notamment accompagné l'entreprise vosgienne Les Zelles pour mettre en place le tout premier FCPE de reprise depuis la promulgation de la loi Pacte en 2019. Cette opération, qui a utilisé tous les dispositifs de cette loi, est emblématique des possibilités qu'elle offre pour capitaliser et valoriser l'entreprise.

« Si les effets bénéfiques de la loi Pacte ont été décalés par la crise, nous estimons que des dizaines de dossiers similaires pourraient intervenir chaque année maintenant que l’exemple a été donné. 2021 est une très belle année pour l’actionnariat salarié. A présent, la prochaine étape pour le partage de la valeur serait d’inciter davantage les entreprises à associer l’ensemble des salariés au capital lorsque cette occasion se présente », conclut Jean-Philippe Debas.

Lire la suite...


Articles en relation