Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] +15% de téléchargements d'applications financières en 2020

Le rapport d’App Annie, en collaboration avec Liftoff, révèle que les consommateurs ont passé 16,3 milliards d'heures supplémentaires sur les applications financières en comparaison avec l’année précédente.

Liftoff, le leader en marketing et retargeting dans les applications mobiles, publie son rapport annuel sur les applications financières mobiles en partenariat avec la plateforme d'analyse et de données mobiles App Annie. La pandémie a entraîné une année d'incertitude économique, et les utilisateurs se sont tournés de plus en plus vers le mobile pour faire le point sur leur situation financière. Ce nouveau rapport fournit des informations cruciales sur l'engagement des applications financières mobiles, allant du type et du coût de l'activité à travers les applications aux différences géographiques dans les habitudes d'utilisation des consommateurs.

Cette étude a analysé 57 milliards d'impressions publicitaires à travers 81 millions de clics, 12 millions d’installations d’applications et 20 millions de premières actions sur 188 apps pour l'ensemble de l'année 2020.

L'année 2020 a été marquée par 4,6 milliards de téléchargements de nouvelles applications financières et par un pic important des transactions mobiles.

Au cours de cette année, la demande d'applications financières a augmenté dans les domaines de l'investissement, de la banque, des transferts de fonds et des aides publiques. Les applications financières ont été téléchargées 4,6 milliards de fois en 2020 (en hausse de 15% sur 1 an), dépassant de 2 fois les téléchargements globaux. Les téléchargements ont augmenté en avril à l'échelle mondiale dans un contexte de confinements généralisés, la poussée la plus importante ayant eu lieu en décembre : une indication claire de l'impact durable de la pandémie sur les finances. Le temps passé sur ces apps a également connu une hausse spectaculaire : 16,3 milliards d'heures supplémentaires ont été passées sur les apps financières en 2020, soit une hausse de 45% d'une année sur l'autre (en dehors de la Chine, où la législation dans le domaine des transactions entre particuliers a limité l'utilisation).

Les utilisateurs ont notamment adopté avec enthousiasme les applications fintech, dont les performances ont été multipliées par 10,8, dépassant celles des meilleures applications bancaires. Les applications d'investissement et de trading comme Robinhood figuraient parmi les applications financières les plus téléchargées dans le monde, car de nombreux consommateurs se sont mis au day trading à l'ère du Covid. Cette tendance était particulièrement prononcée aux États-Unis, où les ordres à domicile étaient répandus sur le long terme : les Américains ont passé 135% plus de temps sur les 5 principales apps d'investissement et de trading en 2020 par rapport à 2019. Le Canada et le Mexique suivent de près, avec un pic de 115% du temps passé, et la Corée du Sud a connu la plus forte augmentation dans la région Asie-Pacifique (APAC), avec une croissance de 120%. En effet, cet intérêt n'est pas l’apanage d'une seule région. Le temps passé sur ces 5 applications a augmenté de 55% d'une année sur l'autre.

« Le Covid-19 et l'incertitude financière qui s'en est suivie ont fait que les utilisateurs ont passé énormément de temps sur les apps de finance tout au long de 2020, et ont plus facilement cédés aux achats in-app, avec des taux en hausse d'un tiers à 25,1%, a expliqué Mark Ellis, PDG et cofondateur de Liftoff.  « Avec beaucoup qui explorent de nouveaux intérêts financiers, les marketeurs peuvent vouloir envisager des tactiques qui offrent des ressources aux utilisateurs naissants, encourageant la rétention et augmentant la confiance dans les actions in-app. »

Dans le monde de l'après-IDFA, Android offre de grandes possibilités aux spécialistes marketing des applications financières.

iOS a historiquement été un choix fiable pour les mobiles marketers, avec des revenus élevés et des taux de rétention généralement forts dans l'ensemble. Mais dans la catégorie des applications financières, Android semble être la plateforme à battre. Les performances de la plateforme dans la catégorie des applications financières ont éclipsé celles d'iOS en 2020, avec un coût par installation allant de 4,5 à un étonnant 7x moins cher que celui d'iOS. Dans le même temps, les utilisateurs d'Android ont jusqu'à 2 fois plus de chances de se convertir. Avec l'IDFA, de nombreux spécialistes du marketing examinent leurs options pour tirer le meilleur parti de leurs efforts, Android offre aux spécialistes une opportunité précieuse.

« En 2021, les décisions financières prisent par le biais de nos appareils mobiles n’ont jamais été aussi nombreuses, ce qui illustre un changement puissant dans la prise de décision des consommateurs. Le temps passé sur les applications financières a augmenté de 45% d'une année sur l'autre dans le monde entier, en dehors de la Chine, en 2020 y compris le retail banking, les applications d'investissement et de trading, les prêts, les fonds de retraite, les applications de paiement gouvernementales, les applications fintech, et plus encore. La participation aux marchés boursiers a grimpé en flèche en 2020, dans un contexte de vents contraires financiers et d'inquiétudes liées au Covid-19, les consommateurs se sont tournés vers les applications, le temps passé sur les principales applications d'investissement ayant augmenté de 55% dans le monde et de 135% aux États-Unis. Les applications fintech ont surpassé les applications bancaires d'un facteur allant jusqu'à 10,8x sur les marchés clés d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie-Pacifique », conclut Lexi Sydow, responsable des études de marché, App Annie.

Lire la suite...


Articles en relation