Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Rapport sur la situation de la criminalité financière 2021

ComplyAdvantage, société multinationale de technologie des données révolutionnant la détection de la criminalité financière, publie son rapport « Situation de la criminalité financière 2021 ».

Abordant les perspectives de criminalité financière concernant la fraude, les crimes informatiques, le blanchiment d'argent, l'essor des cryptomonnaies et la situation des sanctions en constante évolution, ce rapport se veut une feuille de route stratégique à destination des équipes de conformité.

Conçu comme guide stratégique destiné aux équipes de conformité internationales, ce rapport présente les différentes menaces émergentes qui cibleront les gouvernements et les institutions financières en 2021 ainsi que des recommandations normatives pour la mise en œuvre des meilleures pratiques de conformité visant à combattre la criminalité financière.

Extrait des principales conclusions du rapport

- Les déclarations auprès du FinCEN ont augmenté : 74% des personnes interrogées affirment en avoir déposé davantage en 2020 que l'année précédente
- 93% des répondants ont indiqué que la disponibilité de données de risques AML en temps réel améliorerait leurs opérations de conformité
- La cybersécurité et la gestion des risques des tierces parties font office de principales difficultés de conformité rencontrées par les entreprises en 2020. Citée par 54% des personnes interrogées, la cybersécurité constitue l'écueil le plus courant.
- 62% des répondants prévoient de mettre à niveau leurs anciens systèmes en 2021.
- 54% prévoient de remplacer ou mettre à niveau leur système de surveillance des transactions en 2021.

L'étude sur laquelle se fonde ce rapport a été menée en novembre et décembre 2020. Des entretiens ont été organisés avec 600 hauts dirigeants et décisionnaires de conformité en Amérique du Nord, en Europe et dans la région Asie-Pacifique. Les répondants étaient issus des secteurs de la banque d'entreprise, des investissements, des cryptomonnaies, de l'assurance et de la fintech.

L'une des difficultés majeures rencontrées par les équipes de conformité consiste à rester à jour quant aux règlementations en constante évolution et aux avancées des comportements criminels tout en maîtrisant la propension au risque de leur entreprise. Les indicateurs de risques deviennent en outre plus difficiles à cerner en raison de la croissance exponentielle de la quantité d'informations et de la rapidité de la transformation. C'est pourquoi ComplyAdvantage a dédié les ressources et l'expertise de la société en matière d'AML (lutte contre le blanchiment d'argent) de manière à aider les dirigeants de conformité à atténuer les risques règlementaires liés aux crimes financiers AML les plus extrêmes.

Le rapport Situation de la criminalité financière 2021 analyse les tendances les plus importantes en matière de criminalité financière qui préoccuperont le plus les responsables de la conformité l'année prochaine. Plus précisément, celles-ci comprennent notamment la recrudescence des fraudes relatives aux aides de réponse au Covid-19, les vulnérabilités à risque liées au système AML et de contre-financement du terrorisme (CFT), la sophistication croissante des cybercrimes informatiques et mobiles via les systèmes de paiement, et le recours continu aux sanctions comme outil de premier recours.

« En raison des énormes perturbations économiques, politiques et sociales découlant du Covid-19, les syndicats du crime internationaux, les États voyous, les terroristes mondiaux et les cybercriminels sont devenus de plus en plus agressifs », affirme Charles Delingpole, fondateur et PDG de ComplyAdvantage.  « C'est pourquoi nous jugeons impératif de préparer les responsables de conformité et leurs équipes à l'avalanche potentielle de crimes financiers commis par ces organisations malfaisantes. »

Partenaire déjà privilégié par les plus grandes banques mondiales, entreprises et fintechs à haut rendement, ComplyAdvantage emploie l'apprentissage machine et le traitement du langage naturel pour aider les entreprises à gérer leurs obligations en matière de risque et éviter les crimes financiers. La base de données propriétaire de la société provient de millions de points de données assurant une visibilité dynamique et en temps réel sur les sanctions, les listes de surveillance, les personnes politiquement exposées et les actualités négatives. Elle peut réduire la dépendance vis-à-vis des processus d'examen manuel et des anciennes bases de données de 80% et améliore les méthodes employées par les entreprises pour analyser et surveiller leurs clients et leurs transactions.

Lire la suite...


Articles en relation