Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Data centers et transition énergétique, un pari d’avenir ?

L’analyse de Pierre-Louis Dumont, Directeur Data Center Solutions, et Ludovic Chambe, Directeur Développement Durable chez CBRE

La propagation de l’épidémie du Covid-19 a plongé la France et le monde entier dans une crise sanitaire et économique sans précédent. Aucun secteur d’activité n’a été épargné y compris l’immobilier. Pour vous aider à y voir plus clair, les experts CBRE, groupe de conseil en immobilier d'entreprise, tentent de répondre aux interrogations soulevées par cette crise dans le secteur immobilier. 


Des objectifs gouvernementaux ambitieux pour réduire la consommation énergétique des Data Centers 

Le gouvernement vient de présenter sa feuille de route pour limiter l’empreinte écologique du numérique qui représente 5 à 10% du bilan carbone de la France. En réponse aux propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, le gouvernement souhaite associer le développement de ce secteur en plein boom tout en prenant en compte les enjeux environnementaux. Il sera question de soutenir les acteurs du numérique vertueux tout en imposant de fortes réductions de la consommation énergétique des data centers français, dans la continuité des objectifs fixés par le Décret Tertiaire et la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) avec un objectif de -40% d’ici à 2030 et -60% en 2050. 


Une opportunité stratégique pour ce secteur en pleine croissance 

Avec la crise de la Covid-19, l’essor significatif du télétravail et l’évolution de nos modes de consommation, le numérique prend de plus en plus de place dans nos vies et celles des entreprises qui se digitalisent à grande vitesse. 

Or, les data centers sont aujourd’hui à l’origine de 25% des émissions de gaz à effet de serre liées aux activités numériques. L’enjeu est de taille ! « L’économie interconnectée et dématérialisée a un besoin croissant de data centers, mais notre planète a besoin de data centers propres. Et des solutions existent ! » souligne Pierre-Louis Dumont.

La consommation énergétique en particulier est le premier poste de dépense des data centers notamment pour des problématiques de refroidissement via la climatisation (49%, devant la construction, la maintenance et la sureté). Déjà en 2015, la consommation électrique des 176 data centers français était de 3 TWh (térawatt-heure), équivalente à celle de la ville de Lyon, selon l'Union française de l’électricité. Il est donc indispensable pour ces acteurs de se diriger en particulier vers les énergies renouvelables. En incluant les enjeux environnementaux dans leur stratégie, les datacenters, traditionnellement pointés du doigt pour leur impact carbone, peuvent au contraire se positionner comme acteurs du changement.


Un actif immobilier qui vise la neutralité carbone d’ici 2030

Les enjeux environnementaux du numérique sont colossaux… La filière s’est saisie du sujet et a lancé une initiative commune au niveau européen : Climate Neutral Data Centre, dont l’objectif est d’atteindre la neutralité carbone en 2030 basée sur cinq engagements : réduction des PUE (Power Usage Effectiveness), 100% de l’énergie utilisée décarbonée, économies d’eau, réparation et réutilisation des serveurs et de la chaleur dégagée. « La révolution écologique est en marche et conformément aux exigences de l’Union Européenne, les acteurs de datacenters nous sollicitent pour identifier des solutions innovantes pour réduire leur empreinte carbone et placer la transition énergétique au cœur de leurs stratégies de développement », précise Ludovic Chambe.

Lire la suite...


Articles en relation