Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Etude] Défaillances d'entreprises 2020 : l'arbre qui cache la forêt

Dans un contexte de pandémie, Ellisphere publie son étude annuelle des défaillances d'entreprises 2020. Retour sur une année particulière et difficile qui restera marquée dans l'Histoire.

Premier constat, les chiffres sont à prendre avec recul et nécessitent une pondération, n'illustrant pas encore la réalité économique du pays. Extrait

Le ralentissement de l'activité des greffes de Tribunaux de commerce et toutes les mesures d'aides financières de l'Etat ont mis des pans entiers de l'économie sous respirateur artificiel ; tous les grands secteurs d'activité voient leurs défaillances en baisse en 2020 : le nombre de défaillances d'entreprise en France a connu une chute sans précédent à -39%.

Dans le détail, 30 643 ouvertures de redressement judiciaire et de liquidation judiciaire directe en 2020 contre près de 50 000 en 2019.

Cette chute spectaculaire et atypique est l'arbre qui cache la forêt car, au niveau mondial les défaillances d'entreprise sont en progression de +30% en 2020.
Cependant, depuis la réouverture totale des saisines en octobre dernier, on note un durcissement des décisions : 82% des prononcés concernent des liquidations judiciaires et 18% des redressements judiciaires.
Par ailleurs, au 4ème trimestre 2020, on constate une forte augmentation du nombre d'homologations de conciliation illustrant une tendance à la négociation entre débiteurs et créanciers.

Les signaux de dégradation sur le plan géographique sont encore faibles en France métropolitaine. Le réel effet de la crise sur les défaillances d'entreprise n'est pas encore clairement perceptible dans nos régions. A ce jour, seuls la Lozère (+3,6%) et l'Orne (+0,8%) affichent une progression des défaillances d'entreprise.

Pour certains secteurs d'activité, les conséquences de la pandémie sont déjà là :

- l'activité des Vins et Spiriteux est particulièrement affectée avec une progression de +58,3% de défaillances ;

- l'Immobilier tertiaire, avec le développement du télétravail, est en souffrance ;

- le Marché résidentiel se porte mieux mais le taux des refus de crédit est en progression +15% (5,5% en 2019). 

Pour certains autres secteurs, la crise sanitaire a été une aubaine : les ventes en ligne ont progressé de +11% ; les produits d'hygiène et d'entretien ont vu explosé leurs ventes : +155% en 2020. Effet collatéral du port du masque, les ventes de produits cosmétique/maquillage ont quant à elles chuté de -10%.

Lire la suite...


Articles en relation