Connexion
/ Inscription
Mon espace
Etudes & Enquêtes
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

[Enquête] Greenwashing : 710 entreprises retirent leurs allégations environnementales infondées concernant le papier

Depuis 2010, la campagne anti-greenwashing menée par Two Sides en France et dans le monde a permis que soient modifiées ou retirées des déclarations environnementales infondées de plus de 700 organisations concernant l’usage du papier, dont un grand nombre des plus grandes entreprises mondiales.

Les contraintes économiques actuelles conduisent de nombreuses organisations et entreprises à tenter de réduire leurs coûts en faisant basculer leurs usagers et clients du papier vers le numérique. Trop souvent, des arguments liés à l’environnement - du type « Choisissez la facturation électronique et sauvez un arbre ! » - sont mis en avant par les banques, les assurances, les opérateurs de télécommunications, les administrations ou les services publics, qui constituent autant de cas de greenwashing aux dépens du papier.

« Ces allégations sont le plus souvent infondées et contraires aux règlementations en matière de communication environnementale. Mais elles portent également préjudice à un secteur dont la performance environnementale s’améliore en réalité depuis de nombreuses années », déclare Jonathan Tame, directeur général de Two Sides. En effet, l’industrie papetière, par un approvisionnement responsable associant bois issu de forêts gérées durablement et recyclage, contribue à la croissance à long terme des forêts. « Beaucoup d'organisations avec lesquelles nous dialoguons sont toujours surprises d'apprendre que les forêts européennes ont en fait augmenté entre 2005 et 2015 d’une superficie équivalente à 1 500 terrains de football par jour ».

Au niveau mondial, en 2020, Two Sides a interpellé 320 organisations à propos de déclarations trompeuses sur le papier. Jusqu'à présent, 134 d'entre elles ont retiré ou corrigé ces allégations infondées et Two Sides poursuit son travail de sensibilisation auprès des autres. Ces organisations sont situées dans toute l'Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Cela porte à 710 le nombre d'entreprises qui ont supprimé des allégations environnementales trompeuses depuis le début de la campagne initiée par Two Sides en 2010. 
En particulier en Europe, 106 entreprises ont retiré des allégations non fondées sur le papier, dont EDF energy, Eon, Marks and Spencer, Sparkasse, Volksbank-Raiffeisenbank, BHV/Le Marais ou la SNCF.
« Le greenwashing est un problème majeur pour notre secteur, et les pressions économiques actuelles connues par de nombreuses entreprises nous préoccupent beaucoup », déclare Jonathan Tame. En raison de la grande notoriété de certaines de ces entreprises, qui comptent de nombreux clients, ces messages ont un effet néfaste sur la perception du papier par les consommateurs et menacent un secteur qui emploie 1 096 000 personnes dans plus de 115 700 entreprises dans l'UE et au Royaume-Uni. C'est pourquoi la campagne anti-greenwashing reste une priorité pour Two Sides.

« Nous sommes toujours heureux de constater la coopération de nombreuses entreprises que nous contactons, qui ont modifié ou supprimé des allégations environnementales, et toujours surpris de constater aussi qu’elles sont le plus souvent dues à une méconnaissance du secteur du papier et des impacts environnementaux réels - et faibles - de sa production », conclut Jonathan Tame.

Two Sides continue de s'opposer activement aux allégations environnementales qui trompent les consommateurs et les empêchent de faire un choix écologique en connaissance de cause.

Signaler un cas de greenwashing relatif au papier via un message électronique France@twosides.info

Lire la suite...


Articles en relation