Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS
Suivez-nous sur feedly

Levées de fonds : stabilisation et augmentation du ticket moyen en France

Baromètre des levées de fonds In Extenso Innovation Croissance au T3 2020, réalisé en collaboration avec l’Ecole Universitaire de Recherche ELMI de l’Université Côte d’Azur. 

Après le constat pessimiste d’un ralentissement durable au premier semestre, l’apparition d’indicateurs positifs au 3e trimestre permettent-ils d’envisager un rattrapage de l’activité sur la fin de l’année ?

Des indicateurs qui passent au vert en septembre

Malgré la chute continue du nombre des opérations, qui perd 20 points en France en comparaison à la même période en 2019, la très faible variation des montants levés (-2%) et l’augmentation significative du ticket moyen des opérations (+19%) viennent corriger les mauvais résultats du premier semestre, dont les montants avaient reculé de 11% en comparaison à 2019.

Après deux mois d’étés morose, c’est un mois de septembre particulièrement dynamique qui explique ce retour à la stabilité, avec plus d’1 milliard d’€ levés soit ¼ des montants totaux sur la période.

Tendance similaire en Europe, où les opérations sont toujours moins nombreuses (-18% sur la période) et où le recul encadré des montants levés (-9%) permettent aux écosystèmes de garder la tête hors de l’eau et stabiliser le ticket moyen (+9%) qui passe à 8,6 M€.


Avec 711 millions d’€ levés, le trio de tête soutien les efforts de l’écosystème French Tech

Parmi les levées du 3ème trimestre, les tours de table clôturés par l’éditeur de solutions Mirakl – 273 M€ -, la plateforme de crowdlending October *– 258 M€ - et le spécialiste du coliving Colonies – 180 M€ - drivent la performance sur la période avec une concentration de 18% du total des montants levés.

Ces levées font toutefois figure d’exception sur un marché où le nombre d’opérations supérieures à 30 M€ recule de plus de 30% en comparaison à 2019. A noter que la part de ces opérations dans le total des levées se stabilise de 2019 à 2020, avec une variation de l’ordre de 1% (6% en 2019 contre 5% en 2020). La situation économique aura ainsi mis un coup de frein dans l’accélération de l’accès des entreprises françaises à des investissements d’envergure.  C’est le cas des entreprises matures (+10 ans) nécessitant des investissements de transformation et développement traditionnellement plus importants, qui lèvent 33% de moins qu’en 2019.


Un effet loupe sur l’activité des secteurs

Le prisme de la crise révèle les phénomènes de concentration à toutes les échelles, notamment sur le terrain des secteurs d’activité. Déjà visible sur les premiers mois de l’année 2020, l’attractivité des Fintech, de la Santé et des projets marketing se confirme. Au 30 septembre 2020, 50% des montants totaux étaient levés par des entreprises positionnées sur ces 3 secteurs.

Fait marquant de la dynamique d’investissement, les secteurs de l’hébergement, le voyage et le recrutement montrent un recul manifeste – respectivement -75%, -72% et -68% - leurs activités fortement impactées par les mesures imposées par la crise.

D’autres secteurs aux enjeux forts pour les écosystèmes sont encore en difficulté. Le secteur Agroalimentaire accuse le coup d’une forte baisse des investissements (-39% en comparaison à 2019). Toutefois, à la lumière du processus de transition écologique, son rôle est plus que jamais central. Deux indicateurs : l’attribution d’une enveloppe de plus d’1 milliard d’€ à la transition agricole sur les 100 milliards engagés par France Relance et la levée record d’Ynsect (300 M$) au mois d’octobre qui confirme l’intérêt accru des fonds pour les nouveaux secteurs porteurs de notre économie.

*Nota bene : l'opération réalisée par October est une levée de fonds de dette (lending capital vs. equity) distribué aux PME. Ces fonds bénéficient du label ELTIF (European Long Term Investment Fund), ciblant à l'origine les investisseurs individuels et rencontrant un certain succès auprès d’investisseurs institutionnels et family offices. Au 30 septembre, cette opération est comptabilisée parmi les levées de fonds du 3e trimestre en France dans la base Dealroom.

Lire la suite...


Articles en relation